768 résultats

Archives de la bonne ménagère. Renseignements et conseils concernant la tenue du ménage, l'hygiène, la médecine, etc.

Genève, André Paratte, sans date. In-4 broché, couverture imprimée.

Tout ce qu'une bonne ménagère doit savoir, de A comme Absinthe à Y comme Yeux.

Abirached Zeina:

Le piano oriental (version de luxe).

Casterman, 2019. Fort volume in-4, cartonnage illustré, ajouré pour laisser place au CD que l'on ne trouve que dans cette version dite "de luxe", tranches dorées. En parfait état. Nous croirez-vous ? A peine parue, cette version est épuisée et s'arrache déjà - ce qui ne nous étonne qu'à moitié, nous qui sommes de grands admirateurs de l'auteure.

"Beyrouth, années 60, Abdallah Kamanja rêve de mettre au point un piano oriental et de rapprocher ainsi les traditions musicales d'Orient et d'Occident. Paris, 2015, sa petite fille, Zeina Abirached met en scène l'histoire de son aïeul dans un récit double qui explore avec humour et tendresse le rapport de l'auteur à ses deux langues maternelles, le français et l'arabe. Le livre connaît un tel succès qu'en 2016, lors d'un festival à Tournai, Zeina découvre un prototype du piano de son grand-père, fabriqué par un facteur de piano belge. Elle propose alors à son ami, le pianiste Stéphane Tsapis, de créer des morceaux pour un spectacle qu'elle monte sur le Piano Oriental. 2019, un disque voit le jour, reprenant les enregistrements de ces créations originales, interprétées sur le piano oriental d'aujourd'hui. Ce disque offre une nouvelle dimension à ce récit, qui n'a pas fini d'influer sur la vie de son autrice !"

Adore Julie:

Doodling créatif. La méthode simple pour apprendre à dessiner des fleurs.

Eyrolles, 2019. In-8 broché, couverture couleurs. Etat tout proche du neuf.

"Grâce à la méthode simple de Julie Adore, accessible à tous, vous n'aurez qu'une envie : vous lancer dans le doodling et fleurir votre quotidien. Inspirez-vous de ses créations, laissez-vous guider par les pas à pas et apprenez à composer bouquets et couronnes, tel un fleuriste. Puis prenez votre envol et développez à votre tour votre propre monde de petits dessins."

Albertine:

Horloge pour la 31e course de l'Escalade.

Genève 2008. Pendule de 28 cm de diamètre, au cadran illustré par Albertine pour la course de l'Escalade.

En parfait état de fonctionnement, livrée avec une pile neuve.

Albertine:

Horloge pour la 31e course de l'Escalade.

Genève 2008. Pendule de 28 cm de diamètre, au cadran illustré par Albertine pour la course de l'Escalade.

Albertine, Germano Zullo:

Lucette cherche un amoureux.

Glénat / Femina, 2006. In-4, cartonnage couleurs. Microscopique frottement en coins, pour le reste à l'état de neuf.

"Contrairement à son héroïne Lucette, l'illustratrice genevoise Albertine a trouvé son prince charmant. Il s'appelle Germano Zullo et c'est un jongleur de mots qui invente de belles histoires. De leur complicité artistico-amoureuse sont nés des livres pour enfants poétiques et drôles, des recueuils érotiques et, bien sûr, les péripéties tragico-comiques de Lucette publiées chaque semaine dans Femina". Déjà tout à fait épuisé, ce qui ne nous étonne guère.

Albertine, Peggy Adam, Adrienne Barman, Hélène Becquelin, Anne Bory, Olga Fabrizio, Mirjana Farkas, Joëlle Isoz, Miriam Kerchenbaum, Cécile Koepfli, Lika Nüssli, Irène Schoch, Anna Sommer, Fanny Vaucher, Sylvie Wibaut:

Périples masculins. 15 bédéistes et illustratrices croquent les hommes.

Lausanne, BD-Fil, 2014. Portfolio de 15 planches couleurs, recto-verso, un autoportrait de chaque illustratrice agrémentant le verso de sa planche. Chemise à rabats illustrée par Adrienne Barman (à qui, on ne le dira jamais assez, l'on doit le merveilleux logo de la Bergerie). Tout beau tout neuf.

Proposé par Adrienne Barman et Anne Bory, ce projet de commande réunit le travail original de quinze bédéistes et illustratrices suisses sur le thème simple et complexe du regard des femmes sur les hommes. Il propose un périple à la fois léger, amoureux, agacé, coquin, maternel, utopique ou drôle au cœur de la gente masculine. Sur un cahier des charges commun – imposant notamment la réalisation d’un autoportrait, le portrait d’un homme et un récit dessiné s’inspirant d’une ou plusieurs valises – les quinze auteures ont réalisé des créations aussi intimes que délicates. Personnellement: on adore !

Alcoforado Marianna, Modigliani (ill.):

Lettres portugaises.

Lausanne, Mermod, collection Les amoureuses, 1952. In-12 broché, couverture illustrée à rabats (un peu défraîchie). Dessins de Modigliani.

Alexievitch Svetlana:

La fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement.

Actes Sud, 2015. Grand in-8 broché, couverture illustrée.

Armée d'un magnétophone et d'un stylo, Svetlana Alexievitch, avec une acuité, une attention et une fidélité uniques, s'acharne à garder vivante la mémoire de cette tragédie qu'a été l'URSS, à raconter la petite histoire d'une grande utopie. "Le communisme avait un projet insensé : transformer l'homme ancien le vieil Adam. Et cela a marché. En soixante-dix ans et quelques, on a créé dans le laboratoire du marxisme-léninisme un type d'homme particulier, l'Homo sovieticus." C'est lui qu'elle a étudié depuis son premier livre, publié en 1985, cet homme rouge condamné à disparaître avec l'implosion de l'Union soviétique qui ne fut suivie d'aucun procès de Nuremberg malgré les millions de morts du régime. Dans ce magnifique requiem, l'auteur de La Supplication réinvente une forme littéraire polyphonique singulière, qui fait résonner les voix de centaines de témoins brisés. Des humiliés et des offensés, des gens bien, d'autres moins bien, des mères déportées avec leurs enfants, des staliniens impénitents malgré le Goulag, des enthousiastes de la perestroïka ahuris devant le capitalisme triomphant et, aujourd'hui, des citoyens résistant à l'instauration de nouvelles dictatures. Sa méthode : "Je pose des questions non sur le socialisme, mais sur l'amour, la jalousie, l'enfance, la vieillesse. Sur la musique, les danses, les coupes de cheveux. Sur les milliers de détails d'une vie qui a disparu. C'est la seule façon d'insérer la catastrophe dans un cadre familier et d'essayer de raconter quelque chose. De deviner quelque chose... L'histoire ne s'intéresse qu'aux faits, les émotions, elles, restent toujours en marge. Ce n'est pas l'usage de les laisser entrer dans l'histoire. Moi, je regarde le monde avec les yeux d'une littéraire et non d'une historienne." A la fin subsiste cette interrogation lancinante : pourquoi un tel malheur ? Le malheur russe ? Impossible de se départir de cette impression que ce pays a été "l'enfer d'une autre planète".

Allamand Carole, Cortinovis Claud (phot.):

Tristes nouvelles. Je ne compte pas - Marie-Geneviève - Un dimanche de printemps - Aube - Au cours Morier.

Genève, Sinister, 1991. 5 plaquettes in-8 brochées sous couverture cristal, sous étui imprimé. Chaque volume comporte une photographie en noir en frontispice.

Tirage limité à 200 exemplaires numérotés et signé par l'auteure et le photographe (au bas de l'étui). Notre exemplaire porte le numéro 32.

[Aloïse (Corbaz)] Jacqueline Porret-Forel Céline Muzelle:

Aloïse. Le ricochet solaire.

5 continents / Musée de l'Art Brut Lausanne / Musée cantonal des Beaux-Arts / Fondation Aloïse, 2012. In-4, cartonnage couleurs. A l'état de neuf.

Cet ouvrage paraît à l'occasion de la publication en accès libre du catalogue raisonné électronique de l'oeuvre d'Aloïse Corbaz, dite Aloïse (1886-1964), rédigé par Jacqueline Porret-Forel et Céline Muzelle, de la Fondation Aloïse. Il reproduit et commente une sélection de dessins et de peintures parmi les plus remarquables de cette artiste de génie, considérée par Jean Dubuffet comme un exemple resplendissant d'une création d'Art brut proprement féminine. Internée pour schizophrénie en 1918, Aloïse a trente-deux ans lorsqu'elle coupe les amarres avec son passé. Autrefois couturière, gouvernante d'enfants à la cour de Potsdam et antimilitariste, elle se retire du monde, emportant dans sa fuite intérieure les bribes d'une vaste culture biblique, livresque et musicale. Son délire s'organise peu à peu par l'écriture, la peinture et le dessin. Pendant plus de quarante ans, elle déploiera une création gigantesque, la projetant comme un manteau richement coloré sur des supports de plus en plus vastes, de la page du cahier à dessin jusqu'à des rouleaux de papier de plusieurs mètres. Ce livre permet d'appréhender son univers dense et complexe, érotique, somptueusement peuplé de fleurs, d'animaux, d'empereurs, de reines et de cantatrices.

Alpar-Ashton Kathleen, Fini Leonor (préf.):

Histoires et légendes du chat.

Tchou, 1992. In-8, cartonnage décoré. Illustrations en noir.

Préface de Leonor Fini, textes recueillis par Kathleen Alpar-Ashton

Amrouche Jean, Grindat Henriette (photographies):

Algérie.

Lausanne La Guilde du livre, 1956. In-4, cartonnage souple. Illustré de très nombreuses photographies de Henriette Grindat, reproduites en hélio.

Edition originale au tirage limité à 10030 exemplaires numérotés, celui-ci numéro 4505

Ana Juan:

T-shirt.

T-shirt XL orné d'une composition en deux couleurs de l'artiste espagnol, soit un personnage vous serrant dans ses bras. Neuf, porté juste 1 minute pour faire la photo.

Andersen, Cappe Jeanne (adapt.), Baudoin Simonne (ill.):

Les cygnes sauvages et L’intrépide soldat de plomb.

Casterman, collection Les Albums de l’âge d’or, 1961. Grand in-4, cartonnage couleur (très légèrement défraîchi), dos de toile muet.

Illustré d’aquarelles de Simonne Baudoin.

Andreas-Salomé Lou:

Rodinka. Souvenirs russes.

Edition des Femmes, 1987. In-12 broché, couverture imprimée en deux tons, très légèrement défraîchie. Inscription sur garde.

"C'est en 1899 et 1900, au cours de ses deux voyages en Russie en compagnie de R.M. Rilke, que Lou Andréas Salomé fait découvrir au jeune poète le pays où elle est née. Elle y retrouve, l'espace d'un été, Rodinka, la "petite patrie", le domaine où elle a grandi. Vingt ans plus tard, elle publiera ce roman de la nostalgie. regrets de la religion qui s'est éloignée, de la terre perdue avec le natal, de la langue et de l'âme russe. Regrets de l'avant-guerre et d'une révolution encore utopique."

Anonyme:

L'herbe bleue. Journal d'une jeune fille de 15 ans.

Lausanne, La Guilde du livre, 1972. In-8, pleine toile décorée. En très belle condition.

Tirage limité à 5030 exemplaires numérotés, le nôtre numéro 471.

Ansorge Gisèle:

Les tourterelles du Caire.

Yvonand, Bernard Campiche, 1991. In-8 broché de 418-[2] pages, couverture illustrée à rabats. Mises à part les tranches un brin poussiéreuses, à l'état de neuf.

Edition originale.

Ansorge Gisèle, Tappe Horst (phot.):

La surdose. Suivie de Astanax.

Yvonand, Bernard Campiche, 1986. In-8 broché, couverture illustrée. En belle condition.

2 nouvelles inédites de Gisèle Ansorge, suivies de "1986-1996, dix ans d'édition littéraire - Un choix". 26 auteurs et leurs oeuvres avec, pour chacun et parfois plus d'une fois, un portrait photographique par Horst Tappe.

Armstrong Charlotte:

L'étrange cas des trois soeurs infirmes.

Genève, Ditis, Coll.Détective club, 1948.

Edition originale française.

Arsan Emmanuelle:

Epître à Paul VI. Lettre ouverte au Pape sur la pilule.

Eric Losfeld, 1968. Plaquette in-12 brochée, non paginée, couverture imprimée en deux tons. Petit manque de papier au premier plat, couverture légèrement défraîchie (voir photo).

Arsan Emmanuelle:

Les enfants d'Emmanuelle.

Opta, 1975. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons, légèrement défraîchie.

Arsan Emmanuelle:

L'hypothèse d'Eros.

Filipacchi, 1974. In-8 broché, couverture à rabats. Légère auréole au premier plat.

Arsan Emmanuelle:

Nouvelles de l'érosphère.

Eric Losfeld, 1969. In-8, plein skyvertex bleu roi sous jaquette illustrée (un brin frottée et salie).

Illustrations in-texte en noir de Bertrand. Exemplaire du tirage courant de l'édition originale.

Ashford Daisy:

Les jeunes visiteurs.

Lausanne, La Guilde du livre, 1940. In-8, pleine toile moirée décorée. Illustré de dessins en noir et d'un frontispice en couleurs de Charles Bardet.

Tirage limité à 1580 exemplaires numérotés, celui-ci numéro 681. Roman écrit lorsque l'auteure avait 9 ans, décrivant la société des classes supérieures anglaises de la fin du XIXe siècle.