232 résultats

Shakespeare William, Williams Marcia:

Les pièces de William Shakespeare.

Gründ, 1998. Grand in-4, cartonnage couleurs.

Au programme: Roméo et Juliette - Hamlet - Le songe d'une nuit d'été - MacBeth - Le conte d'hiver - Jules César - La tempête.

Sophocle:

Tragédies II. Electre - Philoctète - Oedipe à Colone.

Société d’édition « Les Belles Lettres », 1950. In-12 broché, couverture décorée.

Sophocle:

Tragédies. Les Trachiniennes - Antigone - Ajax - Oedipe roi - Electre - Philoctète - Oedipe à Colone.

Club français du livre, 1969. Fort volume in-8, plein maroquin vert avec titre doré, rhodoïd. Dos et bord supérieur un peu insolés.

Tirage limité (si l'on peut dire) à 23000 exemplaires numérotés, celui-ci numéro 19032 !

Sophocle:

Tragédies. Les Trachiniennes - Antigone - Ajax - Oedipe roi - Electre - Philoctète - Oedipe à Colone.

Le livre de poche, 1964. In-12, pleine toile titrée or, rhodoïd. En belle condition.

Présentation et traduction de Paul Mazon, notes de René Langumier. "Vie de Sophocle" en fin de volume.

Sophocle, André Bonnard (version):

Antigone.

Lausanne, Rencontre, collection La Grèce présente, 1950. In-8 broché, couverture imprimée.

Mises en français par André Bonnard.

Spiess Henry :

Récital Henry Spiess.

Genève, Théâtre de la Comédie, sans date. Programme de récital au Théâtre de la Comédie de Genève, annonçant une causerie par René-Louis Piachaud et diverses interprétations par Carmen d'Assilva, Charpin-Gédey et François Gournac et Gray. Quelques traces de plis.

Illustré d'un poème en fac-similé autographe orné d'un dessin de H. Forestier.

[Strub Werner et al.]:

Masques & théâtre - Créations de Werner Strub et éditions rares de la Fondation Martin Bodmer.

Genève, Les Editions Noir Sur Blanc / Fondation Martin Bodmer, 2000. Grand in-8, cartonnage imprimé, orné de vignettes couleurs contrecollées. En très belle condition.

"« Masques et Théâtre » est un dialogue entre, d’une part, les masques du créateur Werner Strub (1935-2012) et, d’autre part, les trésors du patrimoine théâtral de l’Antiquité à nos jours que recèle la Fondation Martin Bodmer. Aux incunables (premières éditions des tragédies grecques), aux éditions originales rares de Shakespeare, Corneille ou Molière, aux livres d’art illustrés (Odipe roi ou Antigone par Hans Erni) et aux manuscrits autographes (de Büchner ou de Musset) issus de la collection de la Fondation répondent les créations de Werner Strub qui, loin de se limiter au théâtre, a transformé l’objet « masque » en outil de recherche. Fasciné par les objets (habits, outils, etc.) qui racontent l’histoire de l’humanité, Strub s’est emparé du masque comme d’un miroir magique pour en faire émerger son interprétation de l’Homme. Une mise en regard d’autant plus heureuse et féconde qu’elle permet d’interroger le paradoxe suivant : le masque, symbole le plus fréquemment utilisé pour évoquer le théâtre, n’a finalement que ponctuellement accompagné l’histoire des arts de la scène."

Synge J. M., Bourgeois Maurice (adaptation):

Le Baladin du monde occidental. Comédie irlandaise.

Aux éditions de la Sirène, 1920. 1920. In-12 broché, couverture décorée. Portrait en frontispice.

Pièce considérée généralement comme le chef-d'œuvre de Synge.

Tardieu Jean:

Théâtre de chambre. Nouvelle édition revue et augmentée.

Gallimard, collection blanche, 1966. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. A l’état de neuf.

"La tentation est grande, pour un apprenti dramaturge, d'aborder le théâtre par ses moyens plutôt que par ses fins, de s'intéresser à l'"objet scénique" plus encore qu'au "sujet" de la pièce, de commencer chaque fois par un prétexte formel et de s'efforcer ensuite, mais ensuite seulement, de faire entrer dans ce cadre les significations et les valeurs, bref de chercher l'humain par et à travers le rituel. En effet, personnages et situations, lumières et ténèbres, murmures, sourires, soupirs et cris, tout ce jeu de cache-cache dans les corridors de mes songes ne me semblait avoir d'autre raison d'être que de justifier un parti pris rigoureusement et exclusivement esthétique" Jean Tardieu.

Tardieu Jean:

Théâtre de chambre. Nouvelle édition revue et augmentée.

Gallimard, collection blanche, 1973. In-8 broché, couverture à rabats.

"La tentation est grande, pour un apprenti dramaturge, d'aborder le théâtre par ses moyens plutôt que par ses fins, de s'intéresser à l'"objet scénique" plus encore qu'au "sujet" de la pièce, de commencer chaque fois par un prétexte formel et de s'efforcer ensuite, mais ensuite seulement, de faire entrer dans ce cadre les significations et les valeurs, bref de chercher l'humain par et à travers le rituel. En effet, personnages et situations, lumières et ténèbres, murmures, sourires, soupirs et cris, tout ce jeu de cache-cache dans les corridors de mes songes ne me semblait avoir d'autre raison d'être que de justifier un parti pris rigoureusement et exclusivement esthétique" Jean Tardieu.

Tardieu Jean:

Théâtre III - Un soirée en Provence ou Le mot et le cri.

Gallimard, collection blanche, 1987. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. Tout beau tout neuf.

"Neuf pièces de Jean Tardieu dont les thèmes sont liés à notre angoissante condition humaine. Cette angoisse est exprimée par l'écrivain avec une férocité farceuse, une bouffonnerie frôlant le tragique et qui n'y tombe jamais. On rit. On frissonne. On découvre par-dessus tout que l'absurdité aberrante du discours, un dialogue désarticulé, débusquent en réalité l'insondable silence unissant ou séparant les êtres à tous les niveaux."

Tardieu Jean:

Théâtre II - Poèmes à jouer. Nouvelle édition revue et augmentée.

Gallimard, collection blanche, 1992. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. Flambant neuf.

"Dans les dix-sept esquisses dramatiques du Théâtre de chambre, Tardieu avait, en quelque sorte, cerné de pointillés le renouvellement des formes scéniques et du langage théâtral, tel qu'il l'avait lui-même pressenti et amorcé vingt ans auparavant. Farces, parodies, poèmes ou cauchemars, ces brèves pièces, sous un aspect à la fois étrange et presque enfantin, allaient plus loin qu'il n'avait paru tout d'abord. Les théâtres de recherche et les troupes de jeunes ne s'y sont pas trompés qui, de plus en plus nombreux, traduisent et jouent ses oeuvres dans le monde entier. Un peu plus tard, si Tardieu intitulait le deuxième volume de son Théâtre : Poèmes à jouer, c'est qu'à la faveur de l' "alibi" poétique, il faisait un pas de plus sur sa propre lancée, surtout dans L'ABC de notre vie, Rythmes à trois temps, Une voix sans personne : des "arguments", des "thèmes" (mais non des "sujets") diversement associés se substituaient de plus en plus aux événements, à la "trame", à l' "intrigue". Ce n'était pas là seulement, de sa part, une volonté d'abstraction, mais plutôt la poursuite d'une nouvelle sorte de structure, non moins stricte et non moins exigeante que celle du théâtre traditionnel. La présente réédition des Poèmes à jouer a été revue et augmentée de pièces de même venue (mais d'inégale longueur). On y trouve un court monologue qui est, en fait, un "crescendo" vocal : Malédictions d'une furie, un oratorio lyrique dont le thème central est la dialectique entre l'immobilité et la mobilité : Des arbres et des hommes, enfin un dialogue : Trois personnes entrées dans les tableaux, où, comme dans ses Portes de toile, Jean Tardieu cherche à évoquer l'univers poétique de trois grands peintres d'aujourd'hui, aussi différents que possible : Braque, Chagall, Miró."

Tardieu Jean:

Théâtre IV - La cité sans sommeil et autres pièces.

Gallimard, collection blanche, 1992. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. Infime tache au second plat, pour le reste à l'état de neuf.

"La cité sans sommeil_ (Fiction tragi-comique, en trois tableaux), Le rite du premier soir ou Le petit voleur (Rêve de banlieue, en deux actes), Pénombre et chuchotements (Nouvelle sentimentale, en un acte), L'Épouvantail (Monologue de plein air) sont suivis de trois farces brèves. Telles sont les œuvres à la fois atroces et drolatiques conviant le lecteur à l'univers singulier d'un des plus cruels et plus audacieux poètes de notre temps. L'humour y est grinçant, soutenu et comme irradié par un défi lancé en permanence à la créature humaine avec ses émotions, ses rages, ses lâchetés et, par-dessus tout, ses révoltes en face d'une société que l'époque, abominablement, lui impose."

Tauxe Henri-Charles :

Le chevalier de Grandson suivi de: Le fou et le tyran.

L 'Age d homme, 1978. In-8 broché, couverture illustrée en noir. Comme neuf.

Pièce de théâtre inspirée par la tragédie d'un grand noble vaudois du XIVe siècle, créée à la la Grange sublime (théâtre du Jorat) en 1978.

Tchékhov Anton, Triolet Elsa (trad.):

Théâtre de Tchékhov. Traduit et commenté par Elsa Triolet.

Lausanne la Guilde du livre, collection Les tréteaux du monde, 1962. In-12, plein veau bordeaux, dos à 4 nerfs avec titre doré, tête dorée, signet, impression sur papier bible. Premier plat un peu taché, avec trace de pli se reportant sur les 2 premiers feuillets.

Tirage limité à 8030 exemplaires numérotés, le nôtre 4352. Une collection dont Albert Mermoud était très fier, dans une présentation qui vaut bien celle des Pléiades !

Temkine Raymonde:

Mettre en scène au présent II. Bruno Bayen, Daniel Benoin, Patrice Chéreau, Georges Lavaudant, Bernard Sobel, Jean-Pierre Vincent.

Lausanne, L'Âge d'Homme, 1980. In-8 broché, couverture imprimée. Illustré de hors-textes en noir.

[Terzieff Laurent] Kops Bernard, Mrozek Slawomir:

David, la nuit tombe / L'ambassade.

L'Avant-Scène théâtre 454 et 728, 1970-1983. 2 volumes in-4 brochés sur agrafes, couvertures illustrées, un peu défraîchies. Abondamment illustré en noir.

Thurre Pascal:

Saillon.

Saillon, Editions des amis de Farinet, 2002. In-8 broché, couverture couleurs. Petite déchirure sans manque au premier plat. Nombreuses illustrations in-texte.

"Un coin de terre ordinaire? Un village parmi tant d'autres? Rien de ça. Saillon est unique et ne laisse personne indifférent. Tendre ou sauvage, sérieux ou marginal, antique ou moderne, ce bourg passionne et intrigue. Il nous interpelle par son passé, par son présent. Dieu sait l'avenir." Inscription sur garde qui semble être un envoi autographe signé de l'auteur mais nous n'en mettrons pas notre main à couper...

T.P.R. - Théâtre populaire romand, création collective:

La vie secrète de Léopold S. . . Essai burlesque sur le thème de l'espionnage.

La Chaux-de-Fonds, Collection du T.P.R., 1969. In-8 broché, couverture décorée. Illustré de quelques hors-texte en noir.

Töpffer Rodolphe:

L'artiste. Comédie inédite en un acte et en prose.

Genève, Editions d'Art Albert Skira, Petite collection Rodolphe Töpffer, 1945. In-12 broché, couverture décorée. Frontispice contrecollé. En belle condition, non coupé.

Tirage limité à 1010 exemplaires numérotés, celui-ci un des 1000 sur fin vergé (210).

Velle Louis, Kobrynski (d'aprés Tchékov):

La vie sentimentale / La dame au petit chien.

L'Avant-Scène théâtre 384, [1966]. In-4 broché sur agrafes, couverture illustrée, un peu défraîchie. Abondamment illustré en noir.

Au sommaire: Louis Velle par Paul-Louis Mignon - Xe concours des Jeunes compagnies.

Vian Boris:

Boris Vian.

Disques Adès, collection Le verbe et la musique / poètes actuels, 1976. Triple vinyle 33 tours/30 cm., pochette illustrée dépliante. Frottement (avec minime manque de papier) au coin supérieur, disques en belle condition (on vient de les écouter pour contrôler, avec grand plaisir !).

Disque 1: Jean Rochefort & Claude Luter, 9 titres (Le déserteur, Je voudrais pas crever, L'arrache-coeur,. . .) - Disque 2: Béatrice Moulin & Yves Robert, 12 titres (Ne vous mariez pas, J'suis snob, Cinématographe,. . .) - Disque 3: Le goûter des généraux (avec André Thorent, Odette Piquet, Francis Lax, Jacques Ferrière, . . .).

Vian Boris, Billetdoux F. (préface):

Théâtre. Les bâtisseurs d'empire - Le goûter des généraux - L'équarrissage pour tous.

Jean-Jacques Pauvert, 1967. In-8 broché, couverture illustrée, un peu défraîchie.

Villard-Gilles Jean:

La chanson, le théâtre et la vie.

Lausanne, Mermod, 1944. In-12 broché, couverture illustrée rempliée.

Edition originale au tirage limité à 2030 exemplaires numérotés, celui-ci un de 2000 sur vergé. Belle condition, non coupé.

Villard-Gilles Jean, Rollan Jack, Gardaz Emile et al.:

Ainsi soit Gilles ! L'hommage de Jack Rollan aux 80 ans de Jean Villard-Gilles.

Club des amis de Jack Rollan, 1975. Disque vinyle 33 tours, jaquette photographique. Tout petit défauts à la jaquette, disque en belle condition. On peut l'affirmer puisque nous l'avons écouté avec délice !

Enregistrement public enregistré à Epalinges lors de "La fête à Gilles", avec Julien-François Zbinden au piano. Texte d'Emile Gardaz au verso. L'hommage de Jack Rollan occupe la première face, sur la seconde, on entend Gilles. Notre exemplaire comporte un sympathique envoi autographe signé de Jack Rollan à Benjamin Romieu, grand nom de la Radio romande. Fort peu courant.