588 résultats

Eluard Paul:

Les Yeux Fertiles. Avec un portrait et quatre illustrations par Pablo Picasso.

G.L.M., 1936. Petit in-8 broché, couverture imprimée en bleu (insolée et un peu gondolée). Nom de possesseur sur garde. Illustré de de 4 hors-texte et d'un portrait de l'auteur en frontispice par Pablo Picasso.

Edition originale au tirage limité à 1500 exemplaires, celui-ci un des 1240 numérotés sur Alfa teinté (390).

Eluard Paul:

Mourir de ne pas mourir.

Editions des Cahiers libres, 1924. In-12 broché, couverture imprimée, insolée en bords, avec quelques traces de plis. Nom de possesseur sur garde. Portrait d’Eluard par Max Ernst en frontispice.

Edition originale au tirage limité à 535 exemplaires sur vergé de Navarre, celui-ci un des 490 numérotés en arabe (291).

Eluard Paul:

Paul Eluard dit par Gérard Philipe.

Seghers-Disques Adès P 37 LA 4014. 45 tours, pochette ornée d'un portrait photgraphique d'Eluard. Le disque n'a pas pu être écouté mais semble en très bon état. Nom de possesseur au recto et au verso, infime étiquette circulaire au recto.

Contient : Pour vivre ici - L'amoureuse - Nuits partagées (fragments) - Dimanche après-midi - Liberté - Couvre-feu - Je ne suis pas seul - Poésie interrompue - Notre vie - Printemps - Bonne justice - La poésie doit avoir pour but la vérité pratique.

Eluard Paul:

Paul Eluard dit par Gérard Philipe.

Seghers-Disques Adès P 37 LA 4014. Disque vinyle 45 tours, pochette ornée d'un portrait photgraphique d'Eluard. Très légers gratouillis à l'écoute. Nom de possesseur au verso

Contient : Pour vivre ici - L'amoureuse - Nuits partagées (fragments) - Dimanche après-midi - Liberté - Couvre-feu - Je ne suis pas seul - Poésie interrompue - Notre vie - Printemps - Bonne justice - La poésie doit avoir pour but la vérité pratique.

Eluard Paul:

Poésie ininterrompue.

Poésie / Gallimard, 1981. In-12 broché, couverture couleurs.

Eluard Paul:

Poésie involontaire et poésie intentionnelle.

Villeneuve-les-Avignon, Poésie 42, 1942. In-8 broché, couverture imprimée. Nom de possesseur sur garde, "Du même auteur" annoté au crayon à papier.

Edition originale au tirage limité à 1878 exemplaires, celui-ci un des 1800 numérotés sur vélin (825).

Eluard Paul:

Première anthologie de la poésie du passé. I: de Philippe de Thaun à Pierre de Ronsard - II: de Joachim du Bellay à l'abbé Claude Cherrier.

Seghers, 1951. 2 tomes en un volume in 8, demi-basane brune à coins, dos lisse avec titre et décors dorés. Reliure frottée, mors fendus. Illustré de hors-texte en noir, dont une page en fac-similé autographe et un portrait d'Eluard par Picasso en frontispice.

Exemplaire enrichi d'un envoi autographe du poète-anthologiste.

Eluard Paul, Beaudin André:

Doubles d'ombre. Poèmes et dessins de Paul Eluard et André Beaudin, 1913-1943.

NRF-Gallimard, 1945. In-4 broché, couverture rempliée ornéed'une composition couleurs de Beaudin. Dos fendu (mais solidaire), nom de possesseur sur garde. Illustré de compositions en noir de André Beaudin, 1 couleurs, contrecollée en frontispice.

Edition originale au tirage limité à 1025 exemplaires, celui-ci un des 960 sur hélio mat supérieur numérotés en arabe (198).

Eluard Paul, Ernst Max:

Les Malheurs des Immortels révélés par Paul Eluard et Max Ernst.

Paris, Librairie Six, 1922. In-4 broché de 43 pages, couverture imprimée. Mors fendus, infimes manques au dos sur lequel est ajouté le titre à la main, insolation en bords, traces de pli - intérieur frais. Illustré de 21 collages de Max Ernst.

Rare édition originale de cet ouvrage tiré à petit nombre, seconde collaboration entre le poète et l'artiste, après "Répétitions". Les textes en furent écrits "à quatre mains".

Eluard Paul, Ernst Max:

Répétitions. Dessins de Max Ernst.

Paris, Au Sans Pareil, 1922. In-8 broché de 51-[3] pages, couverture ornée d'une vignette contrecollée au premier plat. Nom de possesseur sur garde, petit manque en tête, entrainant une très légère trace de pli au coin supérieur des premiers feuillets, couverture à peine insolée au bord supérieur.

Edition originale de cet ouvrage comportant 33 poèmes d'Eluard, illustrés de 11 collages de Max Ernst, dont celui de couverture et le frontispice couleurs. Tirage limité à 350 exemplaires numérotés, celui-ci numéro 195.

Eluard Paul. Hugo Valentine (ill.):

Le Phénix. Avec dix-huit dessins de Valentine Hugo.

Paris, GLM, 1951. In-4 broché, couverture décorée (légèrement tachée). Illustré de 18 dessins en noir de Valentine Hugo, dont un en page de titre repris à la couverture, les autres à pleine page.

Edition originale au tirage limité à 1425 exemplaires numérotés plus quelques HC, celui-ci un des 1200 sur vélin blanc (346). Le poète renaît de ses cendres après le départ de Gala et la mort de Nusch. . .

Eluard Paul, Léger Fernand:

Liberté, j'écris ton nom.

Seghers - Roger Klein, Maître sérigraphe, [vers 1960]. Splendide leporello sérigraphié, au format ouvert de 111,5 x 29 cm., reprenant le célèbre poème de Paul Eluard et illustré par Fernand Léger. Bien complet de l'étui en rodhoïd, un brin vieilli, scotché sur un bord.

Troisième édition, dite "de Klein", après les 2 premières de 1953, dont la rarissime originale numérotée. Légère insolation au bord supérieur (au niveau de l'encoche de l'étui).

Eluard Paul, Man Ray:

Les mains libres. Dessins de Man Ray illustrés par les poèmes de Paul Eluard.

Gallimard, 1947. Grand in-8 broché, couverture rempliée imprimée en deux tons, insolée. Importants manques de papier au dos, second plat détaché, nom de possesseur au premier contreplat. En l'état.

Tirage limité à 2375 exemplaires, celui-ci un des un des 2'350 numérotés sur Plumex de Téka (2335).

Eluard Paul, Marcoussis Louis (ill.):

Lingères légères.

Pierre Seghers, 1945. In-8 broché non paginé, couverture à rabats imprimée en deux ton, légèrement insolée. Nom de possesseur sur garde, agréable exemplaire malgré les défauts mentionnés.

Edition originale ornée d’un portrait inédit de l’auteur par Marcoussis. Tirage limité à 685 exemplaires numérotés, celui-ci un des 650 sur vélin du Marais (399).

Eluard Paul, Miro Joan, Hyde Greet Anne:

A toute épreuve.

Genève, Patrick Cramer, 1984. Grand in-4 en 2 volumes, sous chemise et étui façon bois, dos de la chemise en vélin avec titre doré. En parfait état.

Très beau fac-similé de l'édition de 1958 parue chez Gérald Cramer, ornée de nombreux bois gravés en couleurs de Miro. Bien complet du volume au même format, avec le texte de Anne Hyde Gree, "A collaboration between Artist, Poet and Publisher". Splendide.

Eluard Paul, Paulhan Jean:

Les nécessités de la vie et les conséquences des rêves, précédé d'exemples. Note de Jean Paulhan.

A Paris, au Sans Pareil, 1921. In-8 broché, couverture imprimée. Infime accroc en tête, légères traces de plis, nom de possesseur sur garde.

Edition originale sur papier courant.

Eluard Paul, Valentine Hugo (ill.):

Les animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux. Poèmes.

Gallimard, [1937]. Petit in-8 broché, couverture saumon imprimée en deux tons. Dos à peine passé, pour le reste en belle condition. Bien complet de toutes les illustrations de Valentine Hugo annoncées à la table, soit 22 et non pas 30 comme indiqué en titre.

Exemplaire agrémenté d’un envoi autographe signé de Eluard, mentionnant « ces poèmes de jeunesse rajeunis ».

Ernst Max:

Festin. 12 lithographies de Max Ernst, accompagnées de 12 poèmes de Pierre Hebey.

Vence, Galerie Alphonse Chave, 1974. In-8 broché, couverture décorée à rabats. Infimes frottements en bords, nom de possesseur au contreplat. 13 belles reproductions en couleurs, à pleine page.

Tirage limité à 3000 exemplaires numérotés, le nôtre portant le meilleur qui soit: le 1 !

Ernst Max (MX), Eluard Paul (PL):

A l'intérieur de la vue. 8 poèmes visibles.

Pierre Seghers, 1947. In-8 broché, couverture à rabats, un peu insolée au bord supérieur. Infime accroc en tête, nom de possesseur sur garde, belle condition générale néanmoins. Illustré de 39 collages de Max Ernst, dont 7 en couleurs. Lettrines violettes.

Les 8 poèmes visibles de Max Ernst, composés en 1931, « aussi fidèlement que possibles » illustrés par 8 poèmes de Paul Eluard en 1946. Edition originale (achevé d’imprimer en décembre 1947, mention 1948 au second plat). Tirage limité à 610 exemplaires numérotés, celui-ci un des 600 sur Alma Marais (520).

Estang Luc:

La laisse du temps. Poèmes.

Gallimard, 1977. In-8 broché, couverture de la collection blanche, hélas un peu défraîchie et salie.

Edition originale au tirage limité à 1910 exemplaires, celui-ci un des 1880 sur Bouffant de Condat (1842). Exemplaire agrémenté d'un bref envoi autographe signé du poète.

Etaix Pierre:

Dactylographismes.

Gilbert Salachas, 1983. In-4 non paginé, cartonnage imprimé sous jaquette illustrée. Petit pli courant sur tout le volume (voir photo), jaquette légèrement jaunie en bords.

Admirable typographie, calligrammes (on vous conseille l'arc en ciel), ou De la poésie autour de la machine à écrire IBM du génial auteur. Ce livre est une merveille d'humour, qu'on se le dise !

Fargue Léon-Paul:

Etc...

Gallimard, collection blanche, 1999. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. En belle condition.

"On trouvera dans ces chroniques, écrites dans la période 1943-1947, de belles pages sur Paris, sur Mallarmé, des réflexions politiques, puis quantité de passages soudain ébouriffants d'invention ou de virtuosité, et, partout, une «signature» qu'on ne peut confondre avec aucune autre. "

Fasciani Vince:

Poèmes sans plomb.

L'Âge d'Homme, Contemporains, 2006. In-12 broché, couverture illustrée, avec un curieux tout petit trou circulaire au premier plat.

Exemplaire agrémenté d'un envoi autographe signé du poète.

Fenzy Estelle, Reydet Colette:

Gueule noire.

La Boucherie littéraire, collection Sur le billot pour tous, 2019. In-12 broché, couverture illustrée.

Ce recueil tendre et sensible, accessible à tous les lecteurs de 7 à 107 ans, a la saveur de l'enfance retrouvée. Monotypes de Colette Reydet.

Ferré Léo:

La mauvaise graine. Textes, poèmes et chansons 1946-1993.

Edition n°1, 1993. Fort volume in-8 broché, couverture photographique à rabats, un peu défraîchie.

"J'étais dans le cabinet des métaphores, la loupe à l'oeil, à regarder dans le mécanisme compliqué du style. Le style c'était une invention de l'âme pour distraire l'esthète que j'étais. Je trouvais du style à tout et préfigurais même une télévision odorante, une télévision à diriger l'économie olfactive. Nous y arrivons, patience !( ... )La poésie est une fureur qui se contient juste le temps qu'il faut, pendant que se bande l'arc, là, au milieu de la flèche. Elle doit respirer, elle s'étire d'aise et puis s'en va, vers sa destination. J' avais la phrase dans les mains, comme une grenade avant l'éclatement. Eh bien, je lancerai des mots, dans la foule, au hasard, et les livres ne seront plus de mise. On lancera la poésie, avec les mains, avec des caractères gutturaux - du romain de glotte - : des cris jetés comme des paquets parleurs à la face de la commodité et du confort plastifié. ( ... ) Je finirai bien par le trouver ce style de l'invective. J'ai le papier qu'il faut, et l'encre aussi. J'attends."