3497 résultats

Yandell Michael D.:

National parkways. Photographic and comprehensive guide to Yellowstone National Park.

Yandell, 1988. Revue grand in-4 brochée, abondamment illustrée de photographies en couleurs. Peu courant de ce côté-ci de l'Atlantique. Une page décorée en français de mots contrecollés...

Ylipe:

Aqua Toffana.

Jean-Jacques Pauvert, 1962. In-16 broché non paginé, couverture verte illustrée. Quelques frottement et un petit pli à la couverture.

Edition originale de ce recueil de dessins.

Yogerst Joseph R., Wier Nevada (photographies):

Le Vietnam aujourd'hui.

Editions Abbeville, 1993. Grand in-4 de 216 pages, pleine toile noire avec titre en vert, jaquette photogaphique. En belle condition. Illustré de très nombreuses photographies de Nevada.

Young Robert F.:

Le pays d'esprit .

Néo - Nouvelles éditions Oswald, 1982. In-8 broché, couverture illustrée couleurs par Nicollet. Premier plat un peu voilé, pellicule soulevée dans le coin supérieur

Yourcenar Marguerite:

Archives du Nord.

Gallimard, collection blanche, 1977. In-8 broché, couverture de la collection sous jaquette couleurs. En belle condition.

Edition originale sur papier courant.

Yourcenar Marguerite:

Comme l'eau qui coule. Anna Soror... - Un homme obscur - Une belle matinée. Nouvelles.

Gallimard, collection blanche, 1982. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons, avec quelques légères traces, belle condition générale.

"Comme l'eau qui coule est un recueil de trois nouvelles, dont la première, Anna, soror..., se trouve republiée sans changement important et dont les deux autres ont été entièrement composées entre 1979 et 1981. En fait, ces trois œuvres ont occupé Marguerite Yourcenar pendant une grande partie de sa vie.Ecrit en 1925, inclus en 1935 dans le recueil La mort conduit l'attelage, publié isolément en 1981, Anna, soror..., a pour sujet l'inceste entre un frère et une sœur et se situe à Naples, au XVIe siècle. "... Une œuvre de jeunesse, mais de celles qui restent pour leur auteur chères jusqu'au bout".Un homme obscur et Une belle matinée reprennent des idées qui étaient en germe dans un texte de la vingtième année, Nathanaël, resté inédit, puis dans la nouvelle, D'après Rembrandt, de 1935. La vie et la mort de Nathanaël, dans la Hollande du XVIIe siècle est le sujet de Un homme obscur. Un homme simple, presque sans culture, "levant sur le monde un regard d'autant plus clair qu'il est plus incapable d'orgueil".Le héros de Une belle matinée est Lazare, le fils de Nathanaël, un enfant mêlé à une troupe de comédiens shakespeariens. A travers les brochures du théâtre élisabéthain, le petit Lazare vit d'avance toute vie: tour à tour fille et garçon, jeune homme et vieillard, enfant assassiné et brute assassine, roi et mendiant, prince vêtu de noir et bouffon bariolé du prince. "

Yourcenar Marguerite:

Denier du rêve.

Gallimard, collection l'Imaginaire, 1988. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons.

" Ce roman évoque dans leur réalité la plus vivante, mais aussi dans leur secrète allégorie, quelques aspects particuliers de la Rome de l'an XI du fascisme. Il y a là une authentique peinture de certains milieux antifascistes de l'époque et du drame de leur révolte vouée à la clandestinité et à l'échec durant ces années où triomphait la dictature. "

Yourcenar Marguerite:

En pélerin et en étranger. Essais.

Gallimard, collection blanche, 1989. In-8 broché, couverture à rabats. Très légères taches au premier plat (voir photo: trois fois rien!), pour le reste en belle condition.

"Les essais rassemblés ici par Marguerite Yourcenar sont le reflet fidèle et saisissant d'un parcours intellectuel extrêmement varié, qui va des années 1930 aux derniers jours de 1987. Dans la première moitié du recueil, un important ensemble sur la Grèce montre combien les personnages de l'Antiquité grecque ont été pour elle vivants, et pour ainsi dire contemporains. Des pages d'une rare originalité et d'une violence juvénile font apparaître Apollon meurtrier et Cassandre sa victime : atroces, irrécusables. D'autres pages nous arrêtent devant les mosaïques de Ravenne. Partout à travers le temps et la mémoire voici la mort inlassable : les tombeaux des princes à Innsbruck, le grand ange ailé de Dürer, L'Île des Morts de Böcklin. Il faut compter avec les peintres : ses préférés furent peut-être Poussin, Rembrandt, Ruysdael. Lorsqu'elle évoque leurs toiles elle fait voir le brin d'herbe le plus ténu, et saisit l'âme insaisissable. Les écrivains offrent une approche moins tragique : Virginia Woolf et Henry James (qu'il lui est arrivé de traduire), Oscar Wilde, sa gloire et sa déréliction, Roger Caillois, qui la précéda à l'Académie française, et le grand poète aveugle d'Argentine Jorge Luis Borges. Ce sont autant de superbes hommages d'un grand écrivain à ses pairs, mais à qui donc, en tant de pages, dédier toute tendresse et douceur, sinon au jeune Mozart à Salzbourg, sinon - seul poème du recueil - au souvenir de Kou-Kou-Haï, petit pékinois très aimé ?"

Yourcenar Marguerite:

La couronne et la lyre. Poèmes traduits du grec.

Gallimard, 1980. In-8 broché, couverture de la collection blanche, jaquette illustrée. Petits défauts à cette dernière, initiales sur garde, pour le reste en très belle condition.

"Les traductions de poèmes grecs anciens qu'on va lire ont été composées en grande partie pour mon plaisir, au sens le plus strict du mot, c'est-à-dire sans aucun souci de publication. Il en est de même des notices, brèves ou longues, qui les précèdent, et ont été d'abord des informations assemblées ou des évaluations tentées pour moi seule. En traduisant ces poèmes, ou fragments de poèmes, ma démarche ne différait en rien de celle des peintres d'autrefois, dessinant d'après l'antique ou brossant une esquisse d'après des peintures de maîtres antérieurs à eux, pour mieux se pénétrer des secrets de leur art, ou encore de celle du compositeur retravaillant de temps à autre un passage de Bach ou de Mozart pour en jouir et s'enrichir de lui. " Marguerite Yourcenar.

Yourcenar Marguerite:

Le coup de grâce.

Lausanne, la Guilde du Livre, collection La petite Ourse, 1956. In-12 broché, buflette décorée. Frontispice de Géorgine Ducommun. En belle condition.

Tirage limité à 8030 exemplaires, celui-ci numéro 5302.

Yourcenar Marguerite:

Le Temps, ce grand sculpteur. Essais.

Gallimard, 1983. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. A l’état de neuf.

Edition originale sur papier courant. « Ce volume d'essais, où souvent l'intensité de la réflexion apporte à la phrase une force poétique, aborde les sujets les plus variés. Sur quelques lignes de Bède le Vénérable montre d'une façon saisissante le moment où le christianisme arrive dans le nord de l'Angleterre. Sixtine est une méditation sur la vie, la beauté, à travers Michel-Ange et ses élèves. Suit une étude sur Ton et langage dans le roman historique, avec, en appendice, les extraordinaires minutes de séances de torture subies par Campanella, en 1600. Le Temps, ce grand sculpteur parle du changement, de l'usure que les siècles apportent même aux statues. L'auteur médite Sur un rêve de Dürer, apporte des prolongements à l'étude d'Ivan Morris sur La noblesse de l'échec, étudie un cas de cruauté féminine, celui d'Elisabeth Báthory, et prend énergiquement la défense des animaux. Une séquence sur les Fêtes de l'an qui tourne, une réflexion sur des jeunes qui se sont immolés par le feu, l'évocation d'un vieux traité cynégétique, une approche du Tantrisme, l'érotisme du Moyen Age hindou : tels sont quelques-uns des sujets traités. »

Yourcenar Marguerite:

Lettres à ses amis et quelques autres. Edition établie, présentée et annotée par Michèle Sarde et Joseph Brami.

Gallimard, collection blanche, 1995. Fort volume in-8 broché (714 pages), couverture imprimée en deux tons. A l’état de neuf.

"Lettres à ses amis et quelques autres. Cette toute première anthologie de lettres de Marguerite Yourcenar permet de mesurer la force de son engagement au monde et réserve bien des surprises posthumes. Journal intermittent, la correspondance accomplit ici ses trois fonctions essentielles : accompagner la femme hors de l'oeuvre, accompagner l'auteur dans son oeuvre, faire oeuvre. Autoportrait au quotidien ou exercice de connaissance de soi, les Lettres à ses amis et quelques autres content l'intimité de l'exilée de Mount Desert Island, ou de la voyageuse qui fait "le tour de la prison" depuis la première lettre enfantine jusqu'au mois qui précède la mort. Courroie de transmission entre la femme de chair et la femme de plume, ces lettres ne décevront pas ceux qui s'intéressent avant tout aux secrets de fabrication, aux coulisses des oeuvres. Elles réveilleront chez les lecteurs de Marguerite Yourcenar d'anciens plaisirs de lecture, renouvelés par un genre littéraire où ils ne la connaissent pas encore mais où ils la reconnaîtront."

Yourcenar Marguerite:

Nouvelles orientales.

Gallimard, collection l'Imaginaire, 1981. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. Un livre qui fut un coup de coeur il y a plus de 30 ans... et qui le reste !

"Orientales, toutes les créatures de Marguerite Yourcenar le sont à leur manière, subtilement. L'Hadrien des Mémoires se veut le plus grec des empereurs, comme Zénon, dans la quête de son Œuvre au Noir, paraît souvent instruit d'autres sagesses que celles de l'Occident. L'auteur elle-même, cheminant à travers le Labyrinthe du Monde, poursuit une grande médiation sur le devenir des hommes qui rejoint la pensée bouddhiste.Avec ces Nouvelles, écrites au cours des dix années qui ont précédé la guerre, la tentation de l'Orient est clairement avouée dans le décor, dans le style, dans l'esprit des textes. De la Chine à la Grèce, des Balkans au Japon, ces contes accompagnent le voyageur comme autant de clés pour une seule musique, venue d'ailleurs. Les surprenants sortilèges du peintre Wang-Fô, " qui aimait l'image des choses et non les choses elles-mêmes ", font écho à l'amertume du vieux Cornelius Berg, " touchant les objets qu'il ne peignait plus ". Marko Kralievitch, le Serbe sans peur qui sait tromper les Turcs et la mort aussi bien que les femmes, est frère du prince Genghi, sorti d'un roman japonais du XIè siècle, par l'égoïsme du séducteur aveugle à la passion vraie, comme l'amour sublime de Vania l'Albanaise ou le deuil sacrilège de la veuve Aphrodissia répondent au sacrifice de la déesse Kâli, " nénuphar de la perfection ", à qui ses malheurs apprendront enfin " l'inanité du désir... "Légendes saisies en vol, fables ou apologues, ces Nouvelles Orientales forment un édifice à part dans l'œuvre de Marguerite Yourcenar, précieux comme une chapelle dans un vaste palais. Le réel s'y fait changeant, le rêve et le mythe y parlent un langage à chaque fois nouveau, et si le désir, la passion y brûlent souvent d'une ardeur brutale, presque inattendue, c'est peut-être qu'ils trouvent dans l'admirable économie de ces brefs récits le contraste idéal et nécessaire à leur soudain flamboiement. "

Yourcenar Marguerite:

Quoi ? L’Eternité.

Gallimard, collection blanche, 1988. In-8 broché, couverture de la collection imprimée en deux tons, jaquette photographique.

"Encore une fois, dans ce troisième volet du Labyrinthe du monde, le centre du récit est le personnage du père, Michel. Michel et sa mère, l'affreuse châtelaine du Mont-Noir; Michel et ses amours : Fernande, Jeanne, dont l'inquiétant mari servira de modèle à Alexis, Liane, tant d'autres... «Confondue par le problème des dates de l'enfance, seule dans un paysage vide où tout semble tantôt très proche et tantôt lointain», Marguerite Yourcenar, qui parle peu d'elle-même, laisse seulement deviner, derrière le portrait du père, sa silhouette de petite fille, puis d'adolescente. Et, derrière le fourmillement des passions, le chaos des impressions, derrière les désastres privés et historiques, ce qui constituera son monde, comme si elle nous tendait quelques clés de son œuvre romanesque."

Yourcenar Marguerite:

Sous bénéfice d’inventaire. Essais. Nouvelle édition.

Gallimard, 1979. In-8 broché, couverture de la collection blanche. Plis au dos.

"Sept essais critiques qui tentent d'évaluer ou de réévaluer un sujet, d'aller «les yeux ouverts», comme naguère l'Hadrien des Mémoires, aussi loin que cet examen nous mène : une étude sur l'Histoire Auguste, deux essais écrits, dirait-on, en marge de L'Œuvre au Noir, l'un consacré aux Tragiques d'Agrippa d'Aubigné, et l'autre évoquant la vie agitée et instable des habitants successifs de Chenonceaux ; une étude sur Les Prisons imaginaires de Piranèse, «l'une des œuvres les plus secrètes que nous ait léguées le XVIIIe siècle». Viennent ensuite trois grands noms de la littérature moderne : Selma Lagerlöf, conteuse épique de la Suède du XIXe siècle ; l'énigmatique poète Constantin Cavafy, et Thomas Mann et les rapports complexes de l'auteur de La Montagne magique et du Docteur Faustus avec la vieille et savante tradition des hermétistes et des alchimistes, qui préconisèrent la connaissance du monde «sous les espèces de l’intériorité»."

Yourcenar Marguerite, D'Ormesson Jean:

Discours de réception de Madame Marguerite Yourcenar à l'Académie Française et réponse de Monsieur Jean d'Ormesson.

Gallimard, 1981. In-12 broché, couverture imprimée en deux tons. En belle condition.

[Yourcenar Marguerite] Josyane Savigneau:

Marguerite Yourcenar, l’invention d’une vie.

Gallimard, collection Biographies, 1990. Fort volume grand in-8, couverture photographique. Pli de lecture au dos. Photographies et documents hors-texte en noir.

"«Solitude... Je ne crois pas comme ils croient, je ne vis pas comme ils vivent, je n'aime pas comme ils aiment... Je mourrai comme ils meurent», écrivait Marguerite Yourcenar à trente ans. Personnage principal d'un roman patiemment construit - sa vie -, Marguerite Yourcenar, première femme à entrer à l'Académie française, a traversé le siècle avec une liberté singulière, aventureuse, obstinée"

Yun Shi (trad.), Jacques Chatain (adaptation), Yun Shi et Zhao Jiaxi (calligraphie):

Poèmes à chanter des époques Tang et Song.

Comp'act, Morari, 1988. In-8 broché de 163 pages, couverture imprimée en deux tons. Trace de pli au premier plat, courant sur quelques feuillets, autocollant du salon du livre au second contreplat, belle condition néanmoins.

Yve Christian:

Dialogue avec les sourds

Paris Eric Losfeld 1969 In-12 broché, couverture illustrée par Longuet. Couverture un peu frottée, intérieur frais, non coupé.

Yvert Fabienne:

Ouvrage/Outrage

Editions des Petits Livres c/o Harpo &, 2007 In-12 broché, couverture à rabats imprimée en deux tons.

"Ouvrage/outrage me sert de livre de deuil définitif, faisant une (multitude de) croix sur ma grand-mère : j'écris en traitant certains de ses propos édifiants-ou-l’affection-dans-les-reproches au point de croix comme on tire un trait dessus" Fabienne Yvert. Edition originale.

Yvert Fabienne, Vassiliou Véronique:

Rose & Madeleine.

Harpo & 2006. In-12 broché non paginé, couverture à rabats. Petit pli au coin supérieur et quelques taches au premier plat.

Edition originale de ce recueil de poésie autour de drôles de grands-mères, qui sera réédité au Tripode en 2014. "Rose me disait souvent: / :Minoute papillon / :Avanti carabinieri / :Mange qué tou né sais pas qui té mangéra".

Yvon G.:

La marquise à 5 heures.

Paris, Eric Losfeld, 1969. In-12 broché de 155 pages imprimées en différentes polices de caractère, couverture imprimée en deux tons (légèrement salie).

Zagdanski Stéphane - Zaech Stéphane, Fretz Stéphane et Philippe (ill.):

Paysage avec Don Quichotte.

art&fiction, 2005. In-8, cartonnage décoré. A l'état de neuf.

Nouvelle de Stéphane Zagdanski, orné de détails d’un dessin monumental de Philippe Fretz, Stéphane Fretz et Stéphane Zaech. Suivi de l’essai Cervantès émancipé de Stéphane Zagdanski.

Zelazny Roger:

L'île des morts.

Paris OPTA, collection Anti-mondes, 1972. Petit in-8 broché, couverture illustrée à rabats, avec quelques menus défauts.

Zenkevitch Mikhaïl:

Elga. Roman.

Editions du Griot, 1992. In-8 broché, couverture à rabats. En belle condition.

Traduit du russe par Luba Jurgenson. "Petrograd à l'époque de la Révolution. Mikhaiil Zenkevitch tente de survivre dans une ville où règnent la famine et le froid. Atteint par le typhus, il sombre dans l'inconscience. Les événements les plus improbables vont alors surgir. Soigné par un médecin défunt, revenu miraculeusement parmi les vivants, le poète replonge dans le passé et va vivre son rêve au fil d'un récit mené jusqu'à l'absurdité. Comment mieux décrire ce que vit ou subit la Russie entre 1916 et 1922 sinon dans une hallucination ? Elga, roman flamboyant et envoûtant, nous transpose, nous immerge dans l'histoire, dans les années tumultueuses de la Révolution. Anna Akhmatova, célèbre poétesse russe ; Nicolaï Goumiliov, son mari, fusillé dans les années vingt ; Grigori Raspoutine, le mystérieux conseiller des derniers Romanov, sont les protagonistes de cette "invraisemblable vérité"."