171 résultats

Rousseau Jean-Jacques:

Julie ou La Nouvelle Héloïse.

Librairie Garnier Frères, collection Classiques Garnier, 1926. Fort volume in-12 broché, couverture imprimée. Dos légèrement foncé, agréable condition générale, non coupé.

Rovelli Carlo:

Anaximandre de Milet ou La naissance de la pensée scientifique.

Dunod, collection La recherche, 2009. In-8 broché, couverture illustrée. Notes et repères dans le texte.

"On raconte que ce fut Anaximandre de Milet qui le premier ouvrit les portes de la Nature - Anaximandre, né voici vingt-six siècles dans la cité grecque de Milet en Anatolie, était l'élève de Thalès. Il est à l'origine d'un bouleversement conceptuel à la source de la science telle que nous la connaissons. Réflexion sur la pensée scientifique, ce livre, écrit par un des grands physiciens de notre temps, éclaire pour nous l'irréductible originalité de cette pensée présente chez Anaximandre comme chez Newton, Galilée et Einstein, et jusqu'à la physique quantique."

Russell Bertrand:

Le mariage et la morale. Suivi de Pourquoi je ne suis pas chrétien.

10/18, 1997. In-12 broché, couverture photographique. Mis à part un léger pli de lecture au dos, en très belle condition.

Libre penseur, tel fut Bertrand Russell (1872-1970) et tel il nous manque en ces temps de pensée unique, cathodique et pseudobienséante. Aussi bien les marques de son génie n'ont-elles pas pris la moindre ride et les textes ici rassemblés, vieux d'un demi-siècle, ont-ils conservé tout leur mordant à propos de sujets - la morale et la religion - sur lesquels l'évolution des mentalités paraît bien lente comparée à celle des techniques. La publication de l'essai fameux de Russell sur Le Mariage et la morale (1929) avec ceux, contemporains, réunis sous le titre Pourquoi je ne suis pas chrétien par le Pr Paul Edwards en 1957, s'imposait d'autant que l'ensemble fut produit comme pièces à conviction dans l'espèce de procès en immoralité qui fut diligenté contre Russell en 1940 pour lui interdire d'enseigner au collège de la ville de New York. Traduit de l'anglais par Gabriel Beauroy et Guy Le Clech.

Russell Bertrand:

Problèmes de philosophie.

Petite bibliothèque Payot, 1972. In-12 broché, couverture illustrée. Mis à part un léger pli de lecture au dos, en très belle condition.

Sapir Edward:

Le langage. Introduction à l’étude de la parole.

Petite bibliothèque Payot, 1967. In-12 broché, couverture illustrée.

Sartre Jean-Paul:

Lettres au Castor et à quelques autres. Edition établie, présentée et annotée par Simone de Beauvoir. I: 1926-1939 - II: 1940-1963.

Gallimard, collection blanche, 1983. 2 volumes in-8 brochés, couvertures imprimées en deux tons. Quelques taches au premier plat et li de lecture au dos du premier volume, inscription sur garde au second. Bandes de lancement conservées.

"Au cours des entretiens qu'il eut avec Simone de Beauvoir pendant l'été 1974, Sartre s'est expliqué sur ce que représentaient pour lui ses lettres : "C'était la transcription de la vie immédiate... C'était un travail spontané. Je pensais à part moi qu'on aurait pu les publier, ces lettres... J'avais la petite arrière-pensée qu'on les publierait après ma mort... Mes lettres ont été en somme l'équivalent d'un témoignage sur ma vie." Ce recueil qui couvre une période allant de 1926 à 1963 rassemble toutes les lettres retrouvées par Simone de Beauvoir, ainsi que quelques autres qui lui ont été léguées ou confiées par leurs destinataires."

Scherrer Jean-Baptiste:

Petit cahier de philosophie 1 et 2.

Gallimard, collection éducation, 1999-2000. 2 volumes in-8 brochés, couvertures illustrées, très très légèrement défraîchies.

« Une collection d’initiation pour les grands débutants Un cahier, c'est une chose particulière qui possède un rythme propre et qui délimite un lieu à part. C'est le temps d'un début, d'un travail préparatoire, ou d'une reprise. C'est l'espace de l'aventure, du détour et du tâtonnement. Mais qu'il s'agisse d'un carnet de croquis ou d'un album d'idées, un cahier c'est avant tout le moment, ou l'endroit, d'une ébauche, d'un essai et d'une épreuve : Il est destiné à l'exercice. C'est pourquoi ce livre comporte quelques pages presque blanches, invitations à s'exercer effectivement à la philosophie. En ce sens, il reste à imprimer : il attend que tu lui imprimes ton style ».

Schmitt Pantel Pauline:

Aithra et Pandora. Femmes, Genre et Cité dans la Grèce antique.

L’Harmattan, collection Bibliothèque du féminisme, 2009. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. Quelques repères dans le texte, au crayon à papier.

"Aithra, mère de Thésée, et Pandora, la première mortelle créée par la volonté de Zeus, sont les figures emblématiques de ce parcours historiographique dans la société grecque de l'Antiquité. Vierges ou mères, épouses ou filles, les femmes hellènes sont confrontées au monde des citoyens dans le cadre de la cité. Pauline Schmitt Pantel s'attache ici à étudier les résonances politiques de ces rapports éminemment complexes et souvent conflictuels, qui ne nous sont accessibles que par l'intermédiaire de discours masculins. Les textes réunis dans ce recueil sont le fruit d'une réflexion commencée dans les années soixante-dix. L'auteure, qui entame alors sa carrière universitaire à l'Université de Paris 7, participe avec enthousiasme au laboratoire d'idées d'où va bientôt émerger le nouveau domaine de l'histoire des femmes. Entre prise de conscience féministe et recherche théorique, elle explore ce que nous disent les auteurs classiques, d'Homère à Plutarque, à propos de la différence des sexes et de son importance pour l'imaginaire grec. L'apport conceptuel de la notion de genre viendra ensuite affiner ce travail, qui s'appuie également sur une analyse iconographique et se développe autour de trois grands thèmes : la jeunesse et la reproduction du corps civique, la séparation et le partage des espaces, la violence et l'héroïsme. Chacun d'entre eux est abordé sous des angles différents, dans une approche où l'enquête érudite sur le passé fait écho aux questions du présent."

Schneider Michel:

La comédie de la culture.

Seuil, 1993. In-8 broché, couverture illustrée par Sempé, un peu jaunie - pour le reste, à l’état de neuf.

"Il y a en France un ministère de la Culture, singularité dans une démocratie. Depuis 1981, ses interventions se multiplient : événements, marchandises, consommations, la culture semble diverse et vivante. N'est-ce pas l'inverse ? La fièvre indique un malaise. Au-delà d'une critique de la culture de cour, avec ses mœurs, grimaces, travers et ridicules, il faut analyser les tensions qui toujours existent entre art et politique, culture et pouvoir. Car, menée par la gauche ou la droite, la politique culturelle recèle des risques. Les arts ont peut-être le ministère qu'ils méritent, et le ministère les artistes qui le justifient. Que l'art divorce d'avec le sens, la forme, le beau, qu'il ne dise plus rien à personne, qu'il n'y ait plus d'œuvres ni de public, qu'importe, du moment qu'il y a encore des artistes et des politiques, et qu'ils continuent de se soutenir : une subvention contre une signature au bas d'un manifeste électoral. Le rideau tombe, il faut juger la pièce. Ministère de la Culture ? Non, gouvernement des artistes. Mais on ne gouverne pas la culture, et elle n'est pas un moyen de gouvernement. Rien n'est pire qu'un prince qui se prend pour un artiste, si ce n'est un artiste qui se prend pour un prince."

Spengler Oswald:

Le déclin de l’Occident. Esquisse d’une morphologie de l’histoire universelle. Première partie: Forme et réalité - Deuxième partie: Perspectives de l’histoire universelle.

Gallimard, collection Bibliothèque des idées, 1967. 2 forts volumes in-8 brochés, couverture à rabats. 2 tableaux dépliants au premier volume.

«Existe-t-il une logique de l'histoire? Y a-t-il, par-delà tout le fortuit et tout l'imprévisible des événements particuliers, une structure pour ainsi dire métaphysique de l'humanité qui soit essentiellement indépendante de tous les phénomènes visibles, populaires, spirituels et politiques de la surface? Qui soit au contraire la cause première de cette réalité de second ordre? Est-ce que les grands traits de l'histoire universelle n'apparaissent pas toujours au regard du clairvoyant sous une forme qui autorise des déductions? Et dans l'affirmative, à quoi se réduisent ces déductions? Est-il possible dans la vie même – car l'histoire humaine est l'ensemble des immenses courants vitaux que l'usage linguistique, pensée ou action, assimile déjà sans le vouloir, comme en étant la personne et le moi, à des individus, d'ordre supérieur appelés "antiquité", "culture chinoise" ou "civilisation moderne" – de trouver les degrés qu'il faut franchir et de les franchir dans un ordre qui ne souffre point d'exception? Peut-être les concepts de naissance, de mort, de jeunesse, de vieillesse, de durée de la vie, qui sont à la base de tout organisme, ont-ils à cet endroit un sens strict que nul n'a encore pénétré? En un mot, y a-t-il, au fond de tout ce qui est historique, des formes biographiques primaires et universelles?Le déclin de l'Occident, phénomène d'abord limité dans l'espace et le temps, comme le déclin de l'antiquité qui lui correspond, est, on le voit, un thème philosophique qui, si on l'entend dans sa gravité, implique en soi tous les grands problèmes de l'être.»Oswald Spengler.

Steinauer Jean :

Je ne suis pas raciste ni xénophobe, mais...

Genève, Editions université ouvrière, 1985. In-8 broché, couverture illustrée en noir. Titre ajouté au crayon à papier sur le dos muet.

Préface de Bernard Ziegler.

Urach Serge d , Chen Dehong (calligraphie):

Lao-Tzu - Precetti.

Serge d'Urach & Interart, 1990. In-8 broché, couverture à rabats. Bord inférieur frotté.

Textes en italien, anglais et chinois, illustrés de compositions couleurs de Serge d'Urach. Exemplaire agrémenté d un bel envoi autographe signé de l artiste au philosophe et critique littéraire George Steiner.

Vailland Roger:

Les pages immortelles de Suétone.

Editions du Rocher, 2002. In-12 broché, couverture illustrée.

"Dans son repère de Meillonnas, au pied des collines du Revermont, à quelques kilomètres de Bourg-en-Bresse, Roger Vailland relit Les Douze Césars. Il connaît bien Suétone. " A douze ans, confie-t-il, je le lisais en cachette. Je n'ignorais rien des jeux terribles et frivoles des derniers fils de la République romaine - Utilisant Suétone comme peut-être le navigateur use du vent pour aller contre le vent, Vailland entend écrire un essai littéraire sur le pouvoir. Il montre alors, dans le même mouvement, que les bolcheviks, pour s'être contentés de substituer une classe à une autre à la tête de l'Etat sans entreprendre de le briser, s'étaient condamnés à devenir leurs propres fossoyeurs et ceux du socialisme. Ainsi, phase par phase, stade par stade, il analyse avec le regard froid de l'intelligence le développement inéluctable du "césarisme".

Vernant Jean-Pierre:

L'Individu, la mort, l'amour. Soi-même et l'autre en Grèce ancienne.

Gallimard, Collection Bibliothèque des Histoires, 1989. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons.

"Pour un Grec de l'Antiquité, qu'est-ce qu'être soi-même ? La Grèce des cités a largement ouvert la voie au développement de l'individu dans la vie sociale ; pourtant l'être humain n'y apparaît pas encore comme une personne, au sens moderne, une conscience de soi dont le secret reste inaccessible à tout autre que le sujet lui-même. La religion civique n'a pas non plus doté chaque individu d'une âme immortelle qui prolongerait son identité dans l'au-delà. C'est que dans une société de face à face, une culture de la honte et de l'honneur, l'existence de chacun est sans cesse placée sous le regard d'autrui. Pour se connaître il faut contempler son image reflétée dans l'œil de son vis-à-vis. Parmi les formes diverses que l'autre a revêtues aux yeux des Grecs, il en est trois qu'en raison de leur position extrême dans le champ de l'altérité J.-P. Vernant a retenues pour focaliser sur elles son enquête : la figure des dieux, le masque de la mort, le visage de l'être aimé. Ces trois types d'affrontement à l'autre servent comme de révélateurs pour dégager les traits de l'identité telle que les Grecs l'ont conçue et assumée."

Vernant Jean-Pierre:

Mythe & pensée chez les Grecs. Etudes de psychologie historique. Nouvelle édition revue et augmentée.

Editions de la Découverte, 1985. In-8 broché, couverture illustrée, très légèrement défraîchie. Quelques notes et repères au crayon à papier.

"Salué dès sa parution en 1965 comme un événement majeur, ce recueil de textes de Jean-Pierre Vernant, aujourd'hui professeur honoraire au Collège de France, a été régulièrement réimprimé et traduit en plusieurs langues. Vite devenu un classique, cet ouvrage, enrichi de nouveaux textes, montre à l'œuvre l'originale méthode de l'auteur. « Nos études, précise-t-il dans la préface à l'édition de 1985, ont pour matière les documents sur lesquels travaillent les spécialistes, hellénistes et historiens de l'Antiquité. Notre perspective, cependant, est autre. Qu'il s'agisse de faits religieux (mythes, rituels, représentations figurées), de philosophie, de science, d'art, d'institutions sociales, de faits techniques et économiques, toujours nous les considérons en tant qu'œuvres créées par des hommes, comme expression d'une activité mentale organisée. À travers ces œuvres, nous recherchons ce qu'a été l'homme lui-même, cet homme grec ancien qu'on ne peut séparer du cadre social et culturel dont il est à la fois le créateur et le produit. » L'éditeur, au second plat de la réédition récente."

Voilquin Jean:

Les penseurs grecs avant Socrate. De Thalès de Milet à Prodicos.

Garnier-Flammarion, 1964. In-12, couverture illustrée, très légèrement défraîchie.

Voltaire:

Correspondance choisie.

Le livre de poche, collection classique, sans date. Monumental poche (1547 pages, tout de même...), couverture illustrée. Légers plis de lecture au dos.

Choix, présentation et notes de Jacqueline Hellegouarc’h.

Wiener Norbert:

Cybernétique et société.

Deux-Rives, 1952. In-8 broché, couverture décorée en vert.

Ziegler Jean:

Le bonheur d'être Suisse.

Seuil-Fayard. Grand in-8 broché de 312 pages. Quelques plis de lecture au dos, pour le reste en bon état.

Ziegler Jean:

Main basse sur l'Afrique.

Seuil, coll. Combats, 1978. In-8 broché de 290 pages, couverture imprimée en deux tons, très légèrement marquée. Inscription au titre, pour le reste, le livre n'a visiblement jamais été lu.

Ziegler Jean:

Une suisse au-dessus de tout soupçon.

Paris Seuil, coll. Combats In-8 broché de 177 pages, couverture illustrée par Martial Leiter, avec de très légères traces de plis et de taches.

" Si vous voyez un banquier suisse sauter d'une fenêtre, sautez derrière lui. Il y a sûrement de l'argent à gagner " (Voltaire)." Neutres dans les grandes révolutions des Etats qui les environnaient, les Suisses s'enrichirent des malheurs d'autrui et fondèrent une banque sur les calamités humaines " (Chateaubriand)."A quoi Jean Ziegler ajoute ce livre-réquisitoire sur la Suisse contemporaine, sa face cachée, son " impérialisme secondaire " dans les pays en voie de développement, son rôle de receleur des capitaux en fuite, de plaque tournante de l'activité des sociétés multinationales, grâce au secret bancaire et au compte à numéro, le tout voilé dans les plis du drapeau de la Croix-Rouge et couvert par un discours de neutralité et de paix qui fait passer les Seigneurs de la banque de Genève ou de Zürich pour de pieux et inoffensifs philanthropes"