224 résultats

Guex-Pittet Solange :

Au 10 août. Un café vaudois.

Yverdon-les-Bains, éditions de la Thielle, 1985. In-8 broché, couverture photographique, légèrement défraîchie. Illustrations in-texte en noir.

Cette étude a fait l'objet d'un mémoire de licence présenté à la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel, Institut d'ethnologie en 1982.

Guillebaud Jean-Claude:

La tyrannie du plaisir.

Seuil, collection Points, 1999. In-12 broché, couverture illustrée.

"J'ai pris le parti – risqué – de revisiter patiemment ces différents savoirs, avec le maximum d'attention et avec le souci constant de " produire mes preuves ". Quant au titre du livre, c'est à Platon que je l'ai emprunté. Dans Les Lois, Platon fait l'éloge du plaisir, mais considère néanmoins comme faible et critiquable l'homme qui laisse le " tyran Éros " s'introniser dans son âme pour en gouverner, quotidiennement, tous les mouvements..." Guillebaud

Guitton Jean, Bogdanov Gricka et Igor:

Dieu et la science.

Grasset, 1991. In-8 broché, couverture illustrée.

"A-t-on le droit, à la fin du XXe siècle, de penser ensemble Dieu et la science ? De dépasser le vieux conflit entre le croyant - pour qui Dieu n'est ni démontrable, ni calculable - et le savant - pour qui Dieu n'est même pas une hypothèse de travail ? Tel est, en tout cas, l'enjeu de ce livre qui, de ce fait, s'autorise d'une évidence : aujourd'hui, la science pose des questions qui, jusqu'à une date récente, n'appartenaient qu'à la théologie ou à la métaphysique. D'où vient l'univers ? Qu'est-ce que le réel ? Quels sont les rapports entre la conscience et la matière ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? De ce fait, tout se passe comme si l'immatérialité même d'une transcendance devenait l'un des objets possibles de la physique. Comme si les mystères de la nature relevaient, également, d'un acte de foi. Jean Guitton, Igor et Grichka Bogdanov ont ainsi voulu transformer l'ancien conflit du croyant et du savant en un débat essentiel. A travers l'échange de leurs arguments, de leurs interrogations, c'est bien de l'homme et de sa place dans l'univers qu'il est ici question. "

Hadot Pierre:

Qu’est-ce que la philosophie antique ?

Folio, collection Essais, 1995. In-12 broché, couverture couleurs.

"Qu'est-ce que la philosophie antique ? A cette question, la tradition universitaire répond par une histoire des doctrines et des systèmes - réponse d'ailleurs très tôt induite par la volonté du christianisme de s'arroger la sagesse comme l'ascèse.A cette question, Pierre Hadot apporte une réponse tout à fait nouvelle : depuis Socrate et Platon, peut-être même depuis les présocratiques, jusqu'au début du christianisme, la philosophie procède toujours d'un choix initial pour un mode de vie, d'une vision globale de l'univers, d'une décision volontaire de vivre le monde avec d'autres, en communauté ou en école. De cette conversion de l'individu découle le discours philosophique qui dira l'option d'existence comme la représentation du monde.La philosophie antique n'est donc pas un système, elle est un exercice préparatoire à la sagesse, elle est un exercice spirituel. "

Haldas Georges:

Le livre des trois déserts.

Regards, Nouvelle cité, 1998. Tout petit livre (12,5 x 12,5 cm.), couverture à rabats. Impression en deux tons. Illustré de photographies de Jean-Claude Gadmer.

"Qui d'entre nous, en voyant des images du désert ne se sent pas touché en un lieu très profond de lui-même. Emu, à la fois, et fasciné. La raison, me semble-t-il, en est simple. Il y a une correspondance intime entre le désert extérieur, terrestre, géographique et cet autre désert psychique, en nous, que tant de fois, dans certaines circonstances, nous avons à traverser."

Haldas Georges:

Marie de Magdala.

Nouvelle cité, collection Regards / Prier Témoigner, 1997. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. A l’état de neuf.

"Marie de Magdala est cette femme qui, au matin de Pâques, voyant le tombeau vide, cherche éplorée, le corps du Christ (qui l'avait guérie de sept démons). Un homme, qu'elle prend pour le jardinier, lui ayant dit simplement : " Marie ", elle le reconnaît soudain : c'est le Christ ressuscité. Qui aussitôt lui enjoint d'aller annoncer la nouvelle aux disciples. Mais ceux-ci ont de la peine à la croire. Ainsi Marie de Magdala aura-t-elle été à la fois témoin et messagère du phénomène, humainement impensable, et cependant réel, de la Résurrection."

Hamburger Jean (dir.) et al.:

La philosophie des sciences aujourd’hui.

Gauthier-Villars, collection Académie des sciences, 1986. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons, un peu défraîchie, pli et étiquette de prix au second plat. Quelques notes au crayon à papier dans le texte.

Hanhart Joseph et al.:

La grande bible de Moutier Grandval.

Heuwinkel, [1979]. Grand in-4, pleine toile décorée, jaquette couleurs - cette dernière est un brin défraîchie, le livre est lui en belle condition. Abondante iconographie en noir et en couleurs.

La Bible de Moutier-Granval, l'un des plus prestigieux manuscrits conservés aujourd'hui à la British Library à Londres, fut exécutée à Tours vers 835, dans le scriptorium de Saint-Martin. Elle comprend en un seul volume de 449 folios, au format moyen de 51 sur 37,5 cm, la totalité du texte de la Bible, écrit sur deux colonnes de 50-52 lignes, dans la version latine de Vulgate en partie révisée par Alcuin. Elle est présentée ici en 129 pages fort intéressantes, dans lesquelles on apprend entre autre sa découverte dans un grenier de Moutier. Allez donc en lire sa très étonnante histoire sur le site de la ville de Moutier !

Haskell Francis:

Mécènes et peintres. L’art et la société au temps du baroque italien.

Gallimard, collection Bibliothèque illustrée des histoires, 1991. Fort volume in-8 de plus de 800 pages, pleine toile grège avec titre bicolore au dos, jaquette couleurs. En très belle condition. Illustrations in-texte en noir.

"L'histoire de l'art peut être bien des choses : l'étude d'une œuvre en soi ; celle d'une époque ou de son «esprit» (Geist) ; celle des tenants et aboutissants intellectuels, esthétiques ou moraux d'une représentation imagée. C'est aussi, plus proche de l'histoire, une investigation sur les circonstances dans lesquelles une œuvre peut naître : qui en a eu l'idée, qui l'a commandée, qui l'a payée ; quels étaient l'état de la société et des esprits, le goût régnant, les directives reçues par l'artiste, la destination de son œuvre ? Depuis le début de sa carrière, Francis Haskell s'est toujours intéressé à ces rapports de l'artiste et du mécène, patron ou protecteur, qu'il ait été pape, grand seigneur, bourgeois, administrateur, marchand ou éditeur. Il les a étudiés en s'en tenant rigoureusement aux faits et sans invoquer ni déduire aucune «loi» historique. Dans cette étude, désormais classique, revit d'abord la Rome baroque du XVIIe siècle, avec ses mécénats religieux et profanes, avec la naissance de ses grandes collections. Puis l'éclairage se porte sur les provinces italiennes, sur leurs artistes novateurs et sur les collectionneurs de Naples ou de Bologne. On aborde enfin la Venise du XVIIIe siècle, partagée entre les exigences d'une aristocratie pleine d'ostentation, les influences et la demande de l'étranger, la force des idées nouvelles."

Herrigel (Bungaku Hakushi):

Le zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc.

Dervy-Livres, collection « Mystiques et religions », 1990. In-12 broché, couverture à rabats.

Hersch Jeanne:

L’étonnement philosophique. Une histoire de la philosophie.

Gallimard, collection Folio essais, 1999. In-12 broché, couverture illustrée.

L'originalité de Jeanne Hersch est de réorganiser le développement de la philosophie en Occident à partir, non plus de ses principales thèses, mais de sa nature même, de son objet premier : l'étonnement. L'étonnement est cette capacité qu'il y a à s'interroger sur une évidence aveuglante, c'est-à-dire qui nous empêche de voir et de comprendre le monde le plus immédiat. La première des évidences est qu'il y a de l'être, qu'il existe matière et monde. De cette question apparemment toute simple est née voilà des siècles en Grèce un type de réflexion qui depuis lors n'a cessé de relancer la pensée : la philosophie. L'histoire de cet étonnement, toujours repris, sans cesse à vif, continûment reformulé, Jeanne Hersch nous la raconte à partir de quelques philosophes occidentaux : les présocratiques, Socrate, Platon, Aristote, les épicuriens, les stoïciens, saint Augustin, Thomas d'Aquin, Descartes, Spinoza, Leibniz, Locke, Kant, Hegel, Comte, Marx, Freud, Bergson, Kierkegaard, Nietzsche, Husserl, Heidegger, Jaspers. Aussi cette histoire de la philosophie nous dit-elle, en réalité, comment la philosophie fut en tout temps, actuelle.

Hess Remi:

La valse. Révolution du couple en Europe.

Métailié, 1989. In-8 broché, couverture illustrée.

Hirsch Gabriel, Jean Steinauer:

Le bruit et la füreur. Télévision romande et liberté d'expression, un cas de délire suisse.

Editions Grounauer, coll. Le mal suisse, 1977. In-8 broché de 173 pages. Traces de rangement et quelques plis à la couverture.

Hobbes Thomas:

De la nature humaine.

Librairie philosophique J. Vrin, 1991. In-12 broché, couverture imprimée en deux tons. Très légère trace de pli au premier plat.

Hobbes Thomas:

Eléments de la loi naturelle et politique.

Le livre de poche, collection Classiques, 2003. In-12 broché, couverture illustrée. A l’état de neuf.

"Les Éléments de la loi naturelle et politique, rédigés en 1640, constituent l'un des trois grands traités politiques de Thomas Hobbes (1588-1679), avec le traité Du citoyen (1642) et le Léviathan (1651). Loin d'être une simple esquisse préparatoire, l'ouvrage livre déjà l'essentiel de la doctrine politique de Hobbes : l'on y voit exposée l'articulation propre à ce dernier entre l'analyse de l'homme et l'analyse du corps politique, la considération précise de ce qu'est l'homme conduisant à déduire intégralement la nature et la nécessité de l'association politique. C'est ainsi dans le cadre large d'une anthropologie que se trouvent réinscrites les thèses politiques qui feront ensuite la célébrité du Léviathan, sur contrat, la souveraineté absolue, et la conjonction entre rationalité et toute-puissance. Il est à noter que les Éléments sont donnés ici dans leur version intégrale, réunissant les deux parties du traité d'ordinaire éditées séparément (La nature humaine ; Du corps politique)."

Hobbes Thomas:

Hobbes - De homine. Traité de l’homme.

Albert Blanchard, 1974. In-8 broché, couverture décorée. Petite déchirure et pli au bord supérieur du premier plat. Quelques figures en noir.

Traduction et commentaire par Paul-Marie Maurin, préface de Vasco Ronchi.

Hume David:

Dialogues sur la religion naturelle.

Gallimard, Folioplus philosophie, 2009. In-12 broché, couverture illustrée. Très rares repères au crayon à papier dans le texte, pour le reste en belle condition.

"Dans Folioplus philosophie, le texte philosophique, associe a une oeuvre d'art qui l'éclaire et le questionne, est suivi d'un dossier organisé en six points : les mots du texte : Dieu, expérience, sceptique ; l'oeuvre dans l'histoire des idées : le dernier mot d'une discussion sans fin ; la figure du philosophe : un honnête homme mène l'enquête en philosophie ; trois questions posées au texte : à quoi ressemble le monde? Que vaut une preuve a priori? Peut-on être sceptique? ; groupement de textes : la bonté divine : dogme ou hypothèse improbable? ; prolongements".

Hurstel Jean:

Chroniques culturelles barbares.

Syros Alternative, collection Mouvement, 1988. In-8 broché, couverture illustrée. Petit auréole au bord supérieur, pour le reste en belle condition.

Jacquard Albert / Baud Philippe:

Dieu ? / Albert ? Contre-chant au Credo d'Albert Jacquard.

Stock-Bayard / Editions Saint-Augustin, 2003. 2 volumes in-8 brochés, tous deux à l'état de neuf.

Albert Jacquard: " Trop longtemps, j'ai cru ce qu'on me disait. Mes parents, puis les prêtres, m'ont appris qu'il existe un Dieu, un autre monde, une vie éternelle, un jugement après la mort. Pour moi, dont l'enfance a été modelée par le catholicisme, cet enseignement a pris la forme du Credo, celui qu'on récite dans les églises. Le scientifique que je suis va donc dialoguer avec l'enfant que j'ai été. Je vais relire le Credo mot après mot et je vais essayer de voir quelle valeur peut lui attribuer le langage moderne, celui de la science. " // Philippe Baud: "Albert, la lecture de votre commentaire, nonobstant le brillant du propos, m'a profondément attristé par le confusionnisme dans lequel s'embrouille la réflexion et l'indigence de son argumentation. Comment peut-on s'arroger le droit de traiter d'un sujet aussi grave que la foi quand, auréolé du prestige de la science, on donne le change au lecteur sur ses compétences ? Le travers est commun puisque en matière de religion, tout apparaît aujourd'hui affaire d'impressions, de sentiments, d'intérêts immédiats et d'émotions."

Jacquard Albert, Roller Samuel:

Plans-Fixe - Albert Jacquard / Samuel Roller.

Lausanne, Association Plans-Fixe, sans date. DVD contenant les 2 films, chacun d'une durée de 50 minutes environ.

"Grâce à l’originalité de ses vues sur la génétique, son approche neuve de tant de questions cruciales d’aujourd’hui, le rayonnement de sa personnalité et la qualité de sa réflexion, Albert Jacquard s’est acquis l’audience de tous ceux qui sont préoccupés par les problèmes majeurs de notre temps : démographie galopante, société d’exclusion, disproportion entre technique et éthique. Face à ces enjeux, ce scientifique de haute volée nous engage à un comportement plus responsable, si nous voulons que le monde perdure / Calme et fermeté sont les qualités sur lesquelles Samuel Roller a fondé sa pratique pédagogique. L’enfant, cette merveille, mettra vingt ans pour parvenir à l’âge adulte. Il lui faut donc absolument un accompagnement pour parvenir au plein épanouissement de sa personnalité, une présence adulte qui exerce une pesée, qui le contraigne à mobiliser son énergie. En effet, pour Samuel Roller, les contraintes sont sources de création et donnent l’occasion à l’enfant de réaliser l’être profond, nouveau, unique, qu’il est appelé à devenir".

Jankélévitch:

L’ironie.

Flammarion, collection Champs philosophiques, 1979. In-12 broché, couverture illustrée. Inscription au premier contreplat.

"Qu'est-ce que l'ironie ? Quelles en sont les formes ? Quels en sont les pièges aussi ? Autant de délicates questions auxquelles l'auteur répond, non sans ironie lui-même, avec l'aide d'une infinité d'exemples qui montrent son immense culture, musicale aussi bien que philosophique."

Junod Robert et al.:

La Suisse ouverte au monde - Penser la paix pour la faire.

Neuchâtel, à la Baconnière, 1970. Petit in-8 broché, couverture imprimée en bleu. En belle condition, visiblement jamais lu…

Une prise de conscience en commun - L’homme est-il par nature un ennemi de l’homme ? - Oppressions sociales et injustices économiques - Les impasses de la politique - Le rôle de l’éducation - Une inspiration commune - Les chrétiens et la paix - Peut-on conclure ?

Kafka Franz:

Lettres à Milena.

Gallimard, collection Idées, 1983. In-12 broché (poche), couverture photographique.

Traduit de l’allemand par Alexandre Vialatte.

Kant Emmanuel:

Critique de la raison pratique.

Presses Universitaires de France, collection Bibliothèque de philosophie contemporaine, 1971 . In-8 broché, couverture imprimée en deux tons. Petites taches au dos, pour le reste en belle condition.

"Publiée en 1788, la Critique de la Critique de la Raison Pratique s'inscrit dans le prolongement de la Critique de la raison pure (1781) et des Fondements de la métaphysique des mœurs (1785). Elle est aussi l'expression des conditions subjectives de la moralité et l'explication de la loi morale. "

Kant Emmanuel:

Critique de la raison pure.

Presses Universitaires de France, 1975 . Fort volume in-8 broché, couverture imprimée. Tranche extérieure un peu tachée, légers plis de lecture au dos.