144 résultats

Dufay François:

Maximes et autres pensées remarquables des moralistes français.

CNRS éditions, 2009. In-12 broché, couverture couleurs. Etiquette de prix au second plat, quelques repères au crayon à papier dans le texte.

"L 'époque n'est plus aux moralistes et leurs sentences sonnent aujourd'hui comme un accord de clavecin. On leur préfère en général les philosophes du bonheur, les maîtres penseurs médiatiques ou les psys, syllabe floue qui désigne la vaste corporation du moi. C'est pleinement conscient de cette réalité que François Dufay entreprit au début de sa carrière la rédaction d'un recueil de maximes dont la portée est loin d'être minime pour qui est attiré par l'ivresse des profondeurs. En fin connaisseur de la littérature française, il ne cherchait pas à transformer ses auteurs favoris en philosophes pratiques. Son but était, je crois, de réhabiliter la morale en tant qu'art de vivre, en tant que sagesse appropriable, libre et déliée, soit l'inverse du prêt à penser idéologique ou religieux. Les "mathématiques du coeur". " Chr. M.

Dufour Dany-Robert:

Pléonexie (dict : "Vouloir posséder toujours plus").

Editions Le Bord de l'Eau, collection La bibliothèque du MAUSS, 2015. In-12 broché, couverture imprimée en deux tons. Quelques notes au crayon à papier.

"On connaît la grande prohibition fondatrice du lien social, celle de l'inceste. On connaît moins la seconde prohibition, nécessaire à la vie en société : celle de la pléonexie. Comment limiter le désir de posséder toujours plus ? Dans notre monde, caractérisé par l'hyperconcentration de la richesse, cette question est devenue cruciale. Dany-Robert Dufour, après une présentation de la question, a choisi quatre textes permettant d'y réfléchir à nouveaux frais. Deux textes de Platon (l'un tiré de La République, l'autre du Gorgias) et un texte de Bernard de Mandeville (La fable des Abeilles, 1705), adaptés et réécrits pour les rendre aussi audibles, c'est-à-dire actuels, que possible. Dans le quatrième texte, Socrate et son contradicteur se retrouvent aujourd'hui pour faire le point. Le lecteur trouvera également en annexe un étonnant texte sur la pléonexie, traduit pour la première fois en français, écrit en 1705 par le grand philosophe roumain, Dimitri Cantemir. Les quatre premiers textes ont été lus par de grands comédiens dans le cadre de la première édition de "Philosophie à vif" qui s'est tenue en juin 2014 au Théâtre de la Tempête, en présence d'un public nombreux."

Elias Norbert:

La civilisation des moeurs.

Calmann-Lévy, 1974. In-8 broché, couverture à rabats, un peu défraîchie. Quelques rares repères au crayon à papier dans le texte.

Elias Norbert:

La société de cour.

Calmann-Lévy, 1964 . In-8 broché, couverture à rabats. Plis de lecture au dos, quelques rares repères au crayon à papier dans le texte.

"La société de cour constitue un dispositif central dans la modification des sensibilités et des comportements de l'homme occidental au XVIIe et au XVIIIe siècle. C'est en son sein que s'élaborent les nouvelles relations entre les hommes, partant de nouvelles règles de comportement. Comme dans un laboratoire, s'y expérimentent le contrôle de soi et l'observation d'autrui, la maîtrise des émotions immodestes et des mouvements spontanés, la régulation de l'économie pulsionnelle, une définition plus exigeante de la pudeur. La société de cour, de par ses contraintes et ses règles, façonne une nouvelle structure de l'affectivité individuelle, un nouvel habitus psychique. Sa fonction historique est paradoxalement double. Elle fonde et affirme une distinction, celle qui sépare l'homme de cour du vulgaire. Mais la Cour, tout en préservant la spécificité minoritaire d'un style de vie, est aussi le point d'où se transmettent les nouvelles conduites, qui vont s'étendre aux autres couches de la société."

Engels Friedrich:

Socialisme utopique et socialisme scientifique.

Editions du parti communiste français, collection Les éléments du communisme, 1944. Plaquette in-8 brochée sur agrafes, couverture imprimée, très légèrement insolée.

Esprit Jacques, Quignard Pascal:

La fausseté des vertus humaines. Précédé de Traité sur Esprit, par Pascal Quignard.

Aubier, 1996. Fort volume in-8 broché (563 pages), couverture illustrée.

" Quels fruits peut-on recueillir de tout cet ouvrage, et quel est le but qu'on s'y est proposé ? L'on a eu dessein d'ôter aux hommes les vaines pensées dont ils se flattent, qu'ils ont l'âme belle, qu'ils ont de bons, de nobles et généreux sentiments ; qu'il ne tient qu'à eux d'être modestes, sobres, continents, fidèles et équitables, qu'il y en a plusieurs qui le sont effectivement, et qui ont dompté leurs passions par la force de la raison, et semblables imaginations qui les rendent ridicules aux yeux des sages. C'est pour exécuter ce dessein qu'on a traité en particulier toutes les vertus humaines, et que pour en faire connaître les faussetés, on a découvert à l'homme son propre cœur, afin qu'il y voie les vraies causes de ses actions vertueuses. " (Jacques Esprit)

Fraser J.T.:

Time. The familiar stranger.

Amherst, The University of Massachusetts Press, 1987. Grand in-8, pleine toile grège avec titre bleu au dos, jaquette illustrée. Illustrations in-texte en noir.

Freud Sigmund:

La naissance de la psychanalyse. Lettres à Wilhelm Fliess, notes et plans 1887-1902. Publiés par Marie Bonaparte, Anna Freud, Ernst Kris.

Presses Universitaires de France, collection Bibliothèque de psychanalyse et de psychologie clinique, 1956. Grand in-8 broché, couverture décorée. Début de fente à un mors, légers plis de lecture au dos. Quelques repères au crayon à papier dans le texte.

Garcia Stéphane:

Elie Diodati et Galilée. Naissance d’un réseau scientifique dans l’Europe du XVIIe siècle.

Leo S. Olschki editore, Bibliothèque d’histoire des sciences, 2004. Grand in-8 broché, couverture illustrée. En belle condition.

Gilbert Muriel:

L’identité narrative. Une reprise à partir de Freud de la pensée de Paul Ricoeur.

Labor et Fides, 2001. In-8 broché, couverture photographique. Quelques notes au crayon à papier dans le texte, pour le reste en belle condition.

"Muriel Gilbert propose ici de relayer le travail de Paul Ricœur dans le champ de la psychologie clinique et de la psychanalyse. Dans deux de ses ouvrages majeurs - Temps et récit et Soi-même comme un autre - le philosophe contemporain défend en effet progressivement la thèse d'une constitution narrative de l'identité personnelle. Dans cette perspective, les récits que les patients livrent parfois aux professionnels qu'ils consultent peuvent être compris comme autant de tentatives et d'efforts pour s'inscrire dans le temps. Or, abordée sous l'angle de la psychanalyse, la conception narrative de l'identité personnelle fait problème puisque c'est précisément à une identité tissée dans la trame de la perte et du manque que l'expérience de la cure nous confronte. Freud et ses successeurs ne nous ont-ils pas précisément appris à envisager la mémoire autobiographique à partir de son caractère par définition lacunaire ?Tout en cherchant à créer des liens entre la philosophie de Ricœur et la pratique, cet ouvrage propose une lecture critique de l'approche narrative de l'identité personnelle, critique menée à partir de l'hypothèse de l'inconscient ; il vaut également comme introduction générale à la pensée récente du grand philosophe."

Gillon Paul - Pierre Maurois, François Mitterand:

Histoire du socialisme en France.

La Concorde. Parti socialiste / Service de l'Homme, 1977. In-4 broché de 45 page, couverture illustrée.

Avec un préambule de Pierre Maurois et une préface de François Mitterand.

Goffman Erving:

Les rites d’interaction.

Les éditions de Minuit, collection Le sens commun, 1974. In-8 broché, couverture photographique. Pastille contrecollée au premier contreplat, visible sur la couverture.

"La vie sociale est un théâtre, mais un théâtre particulièrement dangereux. A ne pas marquer la déférence qu'exige son rôle, à se tenir mal, à trop se détache des autres comédiens, l'acteur, ici, court de grands risques. Celui, d'abord, de perdre la face ; et peut-être même la liberté : les hôpitaux psychiatriques sont là pour accueillir ceux qui s'écartent du texte. Il arrive ainsi que la pièce prenne l'allure d'un drame plein de fatalité et d'action, où l'acteur-acrobate - sportif, flambeur ou criminel - se doit et nous doit de travailler sans filet. Et les spectateurs d'applaudir, puis de retourner à leurs comédies quotidiennes, satisfaits d'avoir vu incarné un instant, resplendissant dans sa rareté, la morale toujours sauve qui les soutient."

Gonseth Ferdinand:

La métaphysique et l’ouverture à l’expérience.

L’Age d’Homme, collection Dialectica, 1960. In-8 broché, couverture imprimée. Défaut d’édition à la pellicule (« frippée »). Quelques notes et repères dans le texte.

Gonseth Ferdinand:

Le problème de la connaissance en philosophie ouverte. Ensemble de textes choisis, présentés et annotés par Eric Emery.

L’Age d’Homme, collection Dialectica, 1990. In-8 broché, couverture imprimée. Quelques rares repères au crayon à papier, pour le reste en belle condition.

"D'après un document inséré dans le Fonds Gonseth de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Dorigny-Lausanne, Ferdinand Gonseth avait l'intention en 1974, un an avant sa mort, de publier un livre consacré à l'épistémologie; à cet effet, il a laissé quelques textes épars. Dans l'impossibilité d'en tenir compte selon la lettre, il valait la peine de s'en inspirer selon l'esprit. Car l'idée de diffuser un ouvrage témoignant du souci que Gonseth avait, sa vie durant, de dégager des thèmes en rapport avec le problème de la connaissance méritait de trouver une réalisation. Comment passer à l'acte ? Sous l'optique de la philosophie ouverte, c'est-à-dire évolutive, une épistémologie ne peut être qu'ouverte elle aussi, c'est-à-dire datée. En choisissant une palette des meilleurs articles de Gonseth – le premier de 1932 et le dernier de 1975 – le chercheur parvient à respecter l'option d'ouverture, à dégager les multiples facettes de l'épistémologie gonsethienne, à montrer qu'elles résultent d'une diversité de points de vue. Ainsi, par cet ouvrage, on rencontre un Gonseth qui se fait tour à tour : mathématicien-physicien, lecteur de Kant, phénoménologue et existentialiste, méthodologiste du langage, historien des sciences, admirateur de l'épistémologie génétique de Piaget, porte-parole de la philosophie ouverte, méthodologiste de la morale, et sans cesse épistémologue. Variété dans l'unité ! On discerne chez l'auteur un refus de toute considération délirante et une volonté de se faire comprendre de l'honnête homme du XXe siècle."

Gonseth Ferdinand:

Le problème du temps. Essai sur la méthodologie de la recherche.

Neuchâtel, éditions du Griffon, collection Bibliothèque scientifique, 1964. In-8, pleine toile verte avec titre doré au dos et au premier plat. Dos légèrement passé, quelques rares repères au crayon dans le texte.

Gonseth Ferdinand:

Les mathématiques et la réalité. Essai sur la méthode axiomatique.

Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, 1974. In-8 broché, couverture imprimée. En belle condition, partiellement non coupé.

Goody Jack:

Adieu les philosophes. Que reste-t-il des Lumières ?

Seul, collection L’avenir du passé, 2001. In-8 broché, couverture décorée. Rares repères au crayon à papier dans le texte.

"Le XVIIIe siècle présent dans ces pages, à visage découvert ou masqué, est tout aussi échafaudé que les autres, à partir de ce présent qui est le mien, de mes enthousiasmes, de mes refus, de mes expériences. Je voudrais pourtant qu'on lui reconnût au moins le mérite de ne pas être confiné aux Lumières et de les avoir montrées dans leurs contradictions et ambiguïtés. Si l'héritage des Lumières ressemble à un champ de ruines, attendons sagement la venue inévitable de ceux qui s'obstineront à les reconstruire pour y installer leurs garants et leurs rêves. Je garde de ma fréquentation des Lumières l'habitude de recourir à l'usage de la critique. " Jean M. Goulemot.

Goody Jack:

La raison graphique. La domestication de la pensée sauvage.

Les éditons de Minuit, collection Le sens commun, 1978. In-8 broché, couverture illustrée. En belle condition.

"Ecrire ce n'est pas seulement enregistrer la parole, c'est aussi se donner le moyen d'en découper et d'en abstraire les éléments, de classer les mots en listes et combiner les listes en tableaux. N'y aurait-il pas une manière proprement graphique de raisonner, de connaître ? Les modes de pensée ne sauraient être indépendants des moyens de pensée. Sans tomber dans un déterminisme étroit, il vaut la peine de reprendre l'analyse des différences entre cultures sous l'angle nouveau d'une technologie comparée de l'intellect. On a chance d'échapper ainsi aux oppositions simplistes et ethnocentristes entre la rationalité et l'âme primitive... De prendre aussi plus clairement conscience qu'un savoir écrit des sociétés sans écriture, cela ne va pas de soi : parce qu'ils se posent peu la question, les ethnologues, pour connaître la pensée " sauvage ", commencent souvent par la domestiquer."

Goody Jack:

Objectif zéro-sale-con. Petit guide de survie face aux connards, despotes, enflures, harceleurs, trous du cul et autres personnes nuisibles qui sévissent au travail.

Vuibert, 2007. In-8 broché, couverture décorée.

"Le sale con, ça vous dit quelque chose ? Mais oui bien sûr ! C'est votre collaborateur principal, votre collègue, votre directeur, vous peut-être. Le sale con, c'est cette personne odieuse, parfois brillante, mais toujours nuisible, dont la présence plombe la vie, l'atmosphère et, trop souvent, la performance d'une entreprise ou d'une organisation. Parmi le déluge de livres de management, en voici un qui traite de ce problème majeur, enfin identifié : celui de la présence et de l'effet des sales cons sur les lieux de travail. L'auteur démontre que les sales cons ne sont pas une simple gêne au travail, mais un sérieux obstacle à la réussite. Il révèle l'énormité du CTSC (Coût Total des Sales Cons) dans les organisations. Il explique comment on peut à coup sûr repérer les sales cons certifiés. Il propose un test, qui vous permettra de déterminer si vous en êtes un vous-même. Il donne des trucs pour empêcher le sale con qui est en vous de sortir au grand jour. Il exploite enfin les plus récentes et les plus sérieuses recherches en management et en psychologie pour montrer comment les managers peuvent et doivent faire place nette dans leur entreprise et créer un environnement de travail civilisé, enfin garanti zéro-sale-con. Un livre indispensable pour lutter contre toutes les formes de harcèlement au travail."

Goody Jack:

Structures sémantiques du lexique français.

Nathan / Conseil international de la langue française, 1986. In-8 broché, couverture couleurs. Second plat jauni en bords, pour le reste à l’état de neuf, visiblement jamais lu.

Guex-Pittet Solange :

Au 10 août. Un café vaudois.

Yverdon-les-Bains, éditions de la Thielle, 1985. In-8 broché, couverture photographique, légèrement défraîchie. Illustrations in-texte en noir.

Cette étude a fait l'objet d'un mémoire de licence présenté à la Faculté des lettres de l'Université de Neuchâtel, Institut d'ethnologie en 1982.

Hamburger Jean (dir.) et al.:

La philosophie des sciences aujourd’hui.

Gauthier-Villars, collection Académie des sciences, 1986. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons, un peu défraîchie, pli et étiquette de prix au second plat. Quelques notes au crayon à papier dans le texte.

Haskell Francis:

Mécènes et peintres. L’art et la société au temps du baroque italien.

Gallimard, collection Bibliothèque illustrée des histoires, 1991. Fort volume in-8 de plus de 800 pages, pleine toile grège avec titre bicolore au dos, jaquette couleurs. En très belle condition. Illustrations in-texte en noir.

"L'histoire de l'art peut être bien des choses : l'étude d'une œuvre en soi ; celle d'une époque ou de son «esprit» (Geist) ; celle des tenants et aboutissants intellectuels, esthétiques ou moraux d'une représentation imagée. C'est aussi, plus proche de l'histoire, une investigation sur les circonstances dans lesquelles une œuvre peut naître : qui en a eu l'idée, qui l'a commandée, qui l'a payée ; quels étaient l'état de la société et des esprits, le goût régnant, les directives reçues par l'artiste, la destination de son œuvre ? Depuis le début de sa carrière, Francis Haskell s'est toujours intéressé à ces rapports de l'artiste et du mécène, patron ou protecteur, qu'il ait été pape, grand seigneur, bourgeois, administrateur, marchand ou éditeur. Il les a étudiés en s'en tenant rigoureusement aux faits et sans invoquer ni déduire aucune «loi» historique. Dans cette étude, désormais classique, revit d'abord la Rome baroque du XVIIe siècle, avec ses mécénats religieux et profanes, avec la naissance de ses grandes collections. Puis l'éclairage se porte sur les provinces italiennes, sur leurs artistes novateurs et sur les collectionneurs de Naples ou de Bologne. On aborde enfin la Venise du XVIIIe siècle, partagée entre les exigences d'une aristocratie pleine d'ostentation, les influences et la demande de l'étranger, la force des idées nouvelles."

Hirsch Gabriel, Jean Steinauer:

Le bruit et la füreur. Télévision romande et liberté d'expression, un cas de délire suisse.

Editions Grounauer, coll. Le mal suisse, 1977. In-8 broché de 173 pages. Traces de rangement et quelques plis à la couverture.

Hobbes Thomas:

Hobbes - De homine. Traité de l’homme.

Albert Blanchard, 1974. In-8 broché, couverture décorée. Petite déchirure et pli au bord supérieur du premier plat. Quelques figures en noir.

Traduction et commentaire par Paul-Marie Maurin, préface de Vasco Ronchi.