156 résultats

Ernst Max (MX), Eluard Paul (PL):

A l'intérieur de la vue. 8 poèmes visibles.

Pierre Seghers, 1947. In-8 broché, couverture à rabats, un peu insolée au bord supérieur. Infime accroc en tête, nom de possesseur sur garde, belle condition générale néanmoins. Illustré de 39 collages de Max Ernst, dont 7 en couleurs. Lettrines violettes.

Les 8 poèmes visibles de Max Ernst, composés en 1931, « aussi fidèlement que possibles » illustrés par 8 poèmes de Paul Eluard en 1946. Edition originale (achevé d’imprimer en décembre 1947, mention 1948 au second plat). Tirage limité à 610 exemplaires numérotés, celui-ci un des 600 sur Alma Marais (520).

Ernst Max:

45 lithographies uniques dues aux surprises du hasard de Max Ernst et Ecritures.

Vence, Galerie Alphonse Chave, 1971. In-8 broché, couverture à rabats ornée d'une lithographie originale de Max Ernst (légèrement insolée en bords). Nom de possesseur sur garde.

Plaquette illustrée de 12 reproductions d'oeuvres de l'artiste en noir et en couleurs, publiée à l'occasion de l'exposition "Surprises du Hasard", Galerie Alphonse Chave du 13 février au 12 mars 1971. Tirage limité à 1090 exemplaires numérotés, celui-ci un des 1000 sur papier courant (480).

Ernst Max:

Festin. 12 lithographies de Max Ernst, accompagnées de 12 poèmes de Pierre Hebey.

Vence, Galerie Alphonse Chave, 1974. In-8 broché, couverture décorée à rabats. Infimes frottements en bords, nom de possesseur au contreplat. 13 belles reproductions en couleurs, à pleine page.

Tirage limité à 3000 exemplaires numérotés, le nôtre portant le meilleur qui soit: le 1 !

Ernst Max:

Paramythe.

Le point cardinal, 1967. Grand in-4 broché, couverture décorée à rabats. Dos et bords frottés, petites taches au premier plat (voir image), nom de possesseur sur garde. Frontispice contrecollé.

Huit poèmes traduits de l'allemand par Robert Valençay, "avec le concours de l'auteur" accompagnés de huit collages reproduits à pleine page en noir. Tirage limité à 1000 exemplaires numérotés, celui-ci un des 940 sur papier courant (116).

Ernst Max:

Rêve d'une petite fille qui voulut entrer au Carmel.

Editions du Carrefour, 1930. Petit in-4 broché non paginé, couverture décorée. 1 illustration in-texte (L'Académie des sciences) et 78 hors-texte légendés, divisés en quatre parties, à savoir: La ténébreuse (22) - La chevelure (25) - Le couteau (21) - Le céleste fiancé (10).

Edition originale de ce second roman-collage de Max Ernst, après La Femme 100 têtes (1929) et avant Une semaine de bonté (1934). Exemplaire enrichi d'un bel envoi amical à François de Gouy. Tirage limité à 1063 exemplaires numérotés et 40 SP, celui-ci un des 1000 sur vélin teinté (89). Mors fendus, couverture insolée avec quelques accrocs et petites taches, traces de scotch au faux-titre et à l'avant-dernier feuillet.

Fornerst Xavier, Breton André, Romain Willy-Paul:

Sans titre - Encore un an de sans titre par un homme en noir, blanc de visage - Broussailles de la pensée - Vapeurs ni vers ni prose - Rien, quelque chose - Et la lune donnait et la rosée tombait. Précédé d'un texte d'André Breton.

Arcanes, collection Humour noir, 1952. In-8 broché, couverture noire, impression cuivre. Nom de possesseur au contreplat, pour le reste en belle condition.

Edition originale, tirage limité à 1020 exemplaires numérotés, celui-ci un des 979 sur châtaignier Condat (843). Face de la bande de lancement conservée.

Gegenbach Ernest de :

Judas ou le vampire surréaliste.

Eric Losfeld, 1970. In-12 broché, couverture illustrée. Couverture très légèrement défraîchie, pour le reste en belle condition, non coupé.

"L'histoire de Judas ou le Vampire surréaliste est tellement incroyable qu'elle ne peut qu'être vraie. Voici la descente aux enfers de son auteur, l'abbé Ernest de Gengenbach, qui, en 1925, a quitté la soutane pour rejoindre le Surréalisme, envoûté par les beaux yeux d'une actrice. Cette sulfureuse autobiographie, mêlant érotisme et mysticisme, l'Eglise a plusieurs fois tenté de la censurer. "

Gegenbach Ernest de :

L'expérience démoniaque.

Eric Losfeld, 1968. In-8 broché, couverture photographique... fatiguée (plis et frottements), intérieur frais.

"Joséphine Baker, Paul Géraldy, Germaine Lubin, André Breton, Jacques Maritain, Jean Cocteau, Maurice Sachs, Maurice Garçon, René Crevel, Jacques Prévert, Aragon, Paul Eluard, Simone Téry, Lubicz de Milosz, Robert Desnos, Georges Bernanos, François Mauriac, Lydie Bastien, Olivier Messiaen, Loys Masson, Antonin Artaud, Emmanuel Mounier, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Edwige Feuillère, Georges Clouzot, Pierre Fresnay, Henry Miller, le R.P. Riquet... forment les jalons d'une vie dont le scandale demeure le principal thème : celle d'Ernest de Gengenbach. - Passant d'abord du séminaire au surréalisme après avoir rencontré André Breton, Gengenbach a collectionné dans son existence les aventures les plus sensationnelles : une première tentative de suicide, une désertion manquée, une activité sataniste notoire bientôt suivie d'un repentir ostensible - une maison d'édition, une revue gastronomique, une entreprise alimentaire, quelques tentatives de suicide et de conversion, la guerre - un dramatique échange de correspondance avec Georges Bernanos, l'aventure célèbre avec Lydie Bastien, un film avorté, une intervention miraculeuse du R.P. Riquet, quelques tentatives de suicide et de conversion, suivies de séjours dans les monastères provinciaux et les prisons parisiennes - une rencontre fructueuse avec l'existentialisme et Jean-Paul Sartre, un plaidoyer pour Henry Miller, quelques tentatives de suicide et de conversion puis un douloureux internement dans un centre psychiatrique - ces événements fournissent à l'auteur la trame d'un ouvrage, l'Expérience Démoniaque, dont la valeur anecdotique pour notre époque est loin de constituer le seul intérêt..."

Jacob Max:

Ballades.

René Debresse, 1938. Plaquette in-12 brochée sur agrafes de 16 pages, couverture sobrement imprimée. Nom de possesseur au contreplat, pour le reste en belle condition.

Edition originale, pas de grand papier. Exemplaire agrémenté d'une note contrecollée au premier contreplat, avec signature autographe de l'éditeur: "Max Jacob s'excuse de ne pouvoir lui-même vous faire l'offrande de la présente plaquette. Veuillez en agréer l'hommage de la part de son éditeur".

Jacob Max:

Cinematoma.

Editions de la Nouvelle Revue Française / Éditions de la Sirène, 1920. Fort volume in-12 broché, couverture imprimée en deux tons. Exemplaire très fatigué: couverture défraîchie avec premier plat détaché et dos fendu, avec essai de rafistolage au scotch, quelques plis et rousseurs. En l'état.

Edition originale au tirage limité à 1245 exemplaires numérotés, celui-ci un des 1200 sur vergé anglais (707). Couverture Gallimard, page de titre et justificatif de la Sirène, avec feuillets contrecollés pour le "passage" chez Gallimard.

Jacob Max:

Dos d'Arlequin. Avec illustrations de l'auteur.

Aux Editions du Sagittaire, 1921. In-8 broché, couverture décorée imprimée en deux tons, très légèrement défraîchie. Nom de possesseur sur garde. Belle impression en deux tons. Les illustrations en couleurs de Max Jacob sont gravées sur bois.

Edition originale au tirage limité à 272 exemplaires, celui-ci un des 203 numérotés sur vélin pur fil (103). Contient: L'Auteur au théâtre - Don Juan - Le divorce de la Duchesse de Prazzel.

Jacob Max:

Isabelle & Pantalon. Opéra-bouffe en deux actes. Musique de Roland-Manuel.

Au Ménestrel / Heugel, 1922. In-12 broché de 38-[2] pages, couverture imprimée, un peu taché, avec petit manque au coin inférieur, mors fendus. Nom de possesseur au contreplat, légère décharge au faux-titre.

Edition originale, peu courante.

Jacob Max:

L'Année poétique, janvier 1934 - Max Jacob.

L'Année poétique, recueil mensuel publié par la Librairie des Trois Magots, janvier 1934. In-4 broché de [16] pages, couvertures comprises, premier plat orné d'un portrait de Max Jacob par Picasso. Couverture un peu défraîchie, dos fendu avec auréole, nom de possesseur au second plat.

Numéro spécial, entièrement consacré au poète.

Jacob Max:

La Côte. Recueil de chants celtiques.

Chez l'auteur, imprimerie Paul Birault, 1911. Petit in-8 broché, couverture imprimée très légèrement défraîchie, dos muet. Nom de possesseur sur garde. Dessin de Max Jacob en frontispice.

Edition originale peu courante, et pour cause: tirage limité à 30 exemplaires numérotés sur Hollande van Gelder - notre exemplaire n'est pas numéroté.

Jacob Max:

Le cabinet noir. Lettres avec commentaires.

Bibliothèque des Marges, à la Librairie de France, 1922. In-16 broché, couverture orange imprimée en noir. Dos légèrement passé, nom de possesseur au contreplat.

Edition originale sur papier courant, exemplaire agrémenté d'un sympathique envoi autographe signé de Max Jacob.

Jacob Max:

Le Cornet à dés.

Gallimard, "Cartonnages NRF", 1945. In-12, cartonnage, hélas un peu frotté et sali, réalisé d'après la maquette de Paul Bonnet. Nom de possesseur sur garde.

Parmi les 1000 exemplaires sous cette présentation, un des 960 numérotés en arabe (324).

Jacob Max:

Le laboratoire central. Poésies. Avec un portrait de l'auteur par lui-même.

Au Sans Pareil, 1921. In-8 broché, couverture blanche imprimée en noir, très légèrement défraîchie. Nom de possesseur sur garde. Non rogné. Bien complet de l'autoportrait, qui n'accompagne que les exemplaires numérotés.

Edition originale au tirage limité à 775 exemplaires, celui-ci un des 700 numérotés sur vélin Lafuma de Voiron (485).

Jacob Max:

Le nom.

A Liège, à la Lampe d'Aladdin, 1926. In-12 broché, couverture décorée rempliée. Nom de possesseur sur garde, pour le reste en belle condition.

Edition originale au tirage limité à 396 exemplaires, celui-ci un des 300 sur vergé baroque thé (236).

Jacob Max:

Le Roi de Béotie.

Gallimard, 1921. In-8 broché, couverture imprimée en deux tons, très légèrement brunie, second plat insolé. Nom de possesseur sur garde.

Edition originale au tirage limité à 960 exemplaires, celui-ci un des 800 numérotés sur vélin pur fil Lafuma-Navarre et réservés aux Amis de l'édition originale (24).

Jacob Max:

Le terrain Bouchaballe I & II.

Emile-Paul Frères, 1923. 2 volumes petit in-8 brochés, couverture imprimées en deux tons, hélas défraîchies (voir images). Nom de possesseur sur gardes, déchirure au faux-titre du tome 2.

JMentions de 3e éditions, le premier volume numéroté à la presse, sans justificatif (1415).

Jacob Max:

Les Alliés sont en Arménie.

Sans lieu, sans nom, sans date [Paris, Imprimerie Artistique, 1916 ?]. In-4 de [16] pages brochées sur cordonnet blanc, couverture imprimée, avec de menues rousseurs. Nom de possesseur au premier feuillet (vierge).

Poème-manifeste, inspiré par le génocide arménien et daté en fin d'avril 1916, par Max Jacob qui se qualifia alors d' "interprète effrayé de la douleur humaine". Rare édition originale publiée à petit nombre sur vergé et dédiée à Paul Deschanel.

Jacob Max:

Les pénitents en maillots roses.

Aux Editions du Sagittaire, chez Simon Kra, 1925. In-12 broché, couverture décorée rempliée. Nom de possesseur sur garde, pour le reste en belle condition. Page en fac-similé autographe en frontispice.

Edition originale au tirage limité à 900 exemplaires numérotés, celui-ci un des 850 sur vélin de Rives (858).

Jacob Max:

Lettre autographe signée à Marguerite Béalu.

Lettre sur papier A4, recto-verso, signée en fin, datée du 4 septembre 1939, à Saint-Benoît [-sur-Loire].

Belle lettre du début de la guerre, alors que Marcel Béalu avait été mobilisé, adressée à Marguerite [Béalu]. Max Jacob lui parle d'une lettre qu'il a reçue de Marcel, évoque Montargis (où le couple Béalu résidait). Il l'encourage à aller à "Dieu, le plus près possible de ce grand promoteur du Cosmos", et ajoute que Dieu la "comblera et [lui] rendra Marcel adouci par les malheurs". "Je pense à toute cette charmante jeunesse que je ne verrai peut-être plus et je pleure beaucoup."

Jacob Max:

Méditations religieuses. Illustrations de l'auteur.

La Table Ronde, 1945. In-4 en feuilles de 151-[3] pages, belle couverture rouge-orangé rempliée, imprimée en deux tons, sous chemise et étui, titre au dos de la chemise. Quelques menus frottements et insolations à l'étui, de dos de la chemise est passé, le livres est lui en très belle condition. Belle aussi la typographie en deux tons. Illustré de dessins de Max Jacob, reproduits en phototypie, certains à pleine page; deux de ces derniers réhaussés au pochoir, dont celui du frontispice.

Edition originale posthume, tirage limité à 325 exemplaires numérotés sur papier vélin du Marais, celui-ci un des 300 numérotés en arabe (33).

Jacob Max:

Rivages.

Aux Editions des cahiers libres, 1931. Petit in-8 broché, couverture rempliée imprimée en rouge. Bords insolés, petit pli au bord supérieur, nom de possesseur sur garde.

Edition originale de ce recueil de poésie dédié à René Laporte, tirage limité à 410 exemplaires et quelques HC, celui-ci un des 400 sur Outhenin-Chalandre (33).